L'universitaire Tuna Altinel fait citoyen d'honneur de la ville de Villeurbanne

Ce 22 février 2021, le conseil municipal de Villeurbanne a voté l'attribution de la citoyenneté d'honneur à Tuna Altinel. L'universitaire de Lyon 1 est toujours retenu en Turquie, les autorités ne lui ayant toujours pas rendu son passeport. "Preuve de notre détermination", a souligné le maire.

L'enseignant chercheur de l'université Lyon 1,Tuna Altinel, est devenu citoyen d'honneur de Villeurbanne après un vote du conseil municipal dirigé par Cédric Van Styvendael.
L'enseignant chercheur de l'université Lyon 1,Tuna Altinel, est devenu citoyen d'honneur de Villeurbanne après un vote du conseil municipal dirigé par Cédric Van Styvendael. © Yasin AKGUL / AFP - ALEX MARTIN / AFP

Le conseil municipal de Villeurbanne en décidera par vote, en fin de journée de ce lundi 22 février 2021. La ville a accordé la citoyenneté d'honneur à l'universitaire Tuna Altinel, retenu en Turquie depuis près de 2 ans. "Cette citoyenneté d'honneur, c'est le signe de l'investissement de la ville de Villeurbanne dans le combat pour la démocratie en Turquie et dans le monde entier", a réagi Tuna Altinel lors d'une visio-conférence précédant la réunion du conseil.

Poursuivi pour appartenance à une organisation terroriste puis pour propagande, l'enseignant chercheur de l'université Lyon 1 est bloqué en Turquie depuis avril 2019. Arrêté un mois plus tard, emprisonné, puis définitivement acquitté par la justice turque en juillet 2020, Tuna Altinel n'en reste pas moins privé de sa liberté de circulation.

"L'engagement que nous resterons à vos côtés"

Depuis qu'il s'est installé dans le fauteuil de maire de Villeurbanne, Cédric Van Styvendael n'a cessé de s'impliquer dans le combat de Tuna Altinel. Depuis près de deux ans, l'enseignant-chercheur du campus de la Doua, est privé de sa liberté de circulation. Retenu en Turquie malgré un acquittement définitif, le mathématicien ne peut toujours pas rentrer dans sa ville de coeur.

En octobre 2020, le maire de Villeurbanne a écrit au gouvernement turc, lui rappelant l’urgence et la nécessité de restituer son passeport à Tuna Altinel. Quatre mois plus tard, nouveau signe de fort de la commune : la citoyenneté d'honneur est accordée à l'universitaire de Lyon 1. 

Cette citoyenneté d'honneur est à la fois un signal fort de soutien et l'engagement que nous resterons à vos cotés.

Cédric Van Styvendael, maire de Villeurbanne

Tuna Altinel, citoyen d'honneur de Villeurbanne, c'est aussi la marque d'une détermination, a indiqué le maire tout en rappelant "l'importance que les élus se mobilisent dans la durée".

"Un signe très fort pour la démocratie"

En visio-conférence depuis la Turquie, Tuna Altinel a fait le point sur sa situation. "Mes droits constitutionnels de voyager et de travailler sont constamment violés" a indiqué l'enseignant-chercheur lors de la lecture d'un texte qu'il avait préparé pour l'occasion. Depuis sa participation le 21 février 2019 à une réunion d'information publique à Villeurbanne, organisée par une association d'amitiés kurdes, Tuna Altinel vit dans la répression. Celle infligée par les autorités turques qui lui ont pris son passeport lors d'un retour dans son pays d'origine. Qui l'ont ensuite emprisonné l'accusant d'appartenance à une organisation terroriste, avant de le juger pour propagande. Tuna Altinel a été définitivement acquitté de ses accusations en septembre 2020. Mais il reste privé de ses droits et de sa liberté de revenir à Villeurbanne et à "Lyon 1, mon foyer scientifique depuis bientôt 25 ans".

"Je suis serein, le moral est très bon", a tenu à rappeler le mathématicien qui ne sait toujours pas quand le tribunal administratif de Balıkesir rendra sa décision. "Cette citoyenneté d'honneur me renforce davantage le moral, et dans mon combat", a-t-il poursuivi après avoir remercié tous ceux qui le soutiennent, et qui luttent pour les droits humains et la liberté d'expression

Accorder la citoyenneté à une personne réprimée, dans le cadre d'un combat pour la liberté, c'est un signe très fort pour la démocratie. Le signe de l'investissement de la ville de Villeurbanne dans le combat contre le recul de la démocratie en Turquie et dans le monde entier.

Tuna Altinel, enseignant et chercheur et maître de conférences à l'université Lyon 1

Soutien massif

Le voeu d'accorder la citoyenneté d'honneur à Tuna Altinel a été adopté à l'unanimité par le conseil municipal de Villeurbanne ce 22 février 2021. "Notre solidarité doit être sans faille, toujours grandissante" avait exhorté, quelques heures plus tôt, l'un des membres du comité de soutien à Tuna Altinel. 

Également présent Cédric Villani, aujourd'hui député de l'Essonne, collègue mathématicien à Lyon de Tuna Altinel. "La liberté de pensée et d'expression est essentielle pour un universitaire", a-t-il indiqué, tout en soulignant "l'ironie tragique de la situation de celui qui a travaillé sur la logique et se retrouve devant l'arbitraire et l'absurde". Cédric Villani a également insisté sur le fait que ce combat n'était pas corporatiste, mais universel. Celui de l'ensemble de la société.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société justice international solidarité