La bataille des subventions culturelles rebondit entre les Républicains et les Verts à Lyon

Les élus des deux collectivités s'accusent mutuellement de politiques culturelles militantes. Le débat s'est de nouveau invité au conseil municipal de Lyon, ce jeudi 29 juin 2023.

Retour d'ascenseur ! Lors du conseil municipal de ce 29 juin à Lyon, les élus de droite raillent le choix de la majorité écologiste de baisser certaines subventions culturelles. Les Verts répondent qu'ils sont contraints à des arbitrages suite... Aux baisses de subventions de Laurent Wauquiez.

127 900 € de moins pour 37 structures

Au premier abord, c'est un vote inattendu de la part de la majorité verte : elle adopte une baisse de 127 900 euros des aides destinées à 37 structures culturelles lyonnaises. Les victimes de ce coup de rabot : des compagnies de théâtre ou des scènes musicales, pour lesquelles la ville estime ses aides moins légitimes que pour d'autres acteurs. 

Une baisse dont se saisit l’opposition de droite, durant la séance. Le conseiller municipal LR Romain Billard ironise : "aujourd'hui, je m’étonne de ces nombreuses baisses de subventions que vous proposez au vote (...). Ce qui semble acceptable dans votre cas, vous parait indécent, voire inacceptable quand d’autres collectivités, avec les mêmes méthodes, prennent les mêmes décisions !"

L'élu fait référence aux protestations du maire de Lyon, Gregory Doucet, en mai dernier, alors que Laurent Wauquiez décidait de baisser les subventions régionales à divers acteurs culturels lyonnais.

La ville "obligée de compenser" 

Mais, pour la majorité écologiste, cet arbitrage est justement une conséquence des baisses de subventions décidées par Laurent Wauquiez."Quand des structures sont menacées de fermer à cause de baisses de subventions, comme la Villa Gillet ou le festival Woodstower, nous sommes obligés de compenser par des aides [supplémentaires], ce qui se traduit par des baisses à des structures que nous estimons moins menacées", explique Nathalie Perrin Gilbert, adjointe à la ville chargée de la culture.  

En l'occurrence, cette baisse de subventions est trompeuse. En réalité, le budget culturel global de la ville progresse constamment depuis l'arrivée des Verts. Il s'élève à 113 millions d'euros par an pour les dépenses de fonctionnement, soit 200€ par habitant, auxquels s'ajoutent 137 millions d'euros, tout le long de la mandature, consacrés à des investissements dans le secteur culturel. Ce dernier montant augmente de 37 millions d'euros par rapport à la précédente mandature. 

durée de la vidéo : 00h02mn01s
Bataille des subventions culturelles à Lyon ©Mathieu Boudet / Thierry Swidersky

Subventions militantes...

L'opposition conteste surtout les choix de la majorité verte à Lyon. Pour le conseiller municipal LR Pierre Oliver, "les rééquilibrages de la Région étaient faits pour que l'ensemble des habitants aient tous un accès à la culture, qu'ils soient dans le Cantal ou en Ardèche, alors que les rééquilibrages de la ville de Lyon visent à aider certaines associations militantes proches des écologistes, et qui ont les mêmes valeurs d'extrême gauche". 

À plusieurs reprises, l'opposition de droite a dénoncé des subventions à des acteurs culturels qu'elle considère inappropriés. À la mi-juin, elle pointait par exemple la compagnie Lundy grandpre, connue pour ses créations écoféministes et liées au mouvement écosexe. 

... Et subventions politiques

En mai dernier, accusations similaires du côté écologiste. Une tribune signée par 200 personnalités de divers bords politiques conteste le désengagement de la Région du Théâtre Nouvelle Génération après des propos critiques de son directeur envers Laurent Wauquiez.

Le maire de Lyon évoquait alors son "indignation". Il tonnait : "vous ne pouvez pas sanctionner un établissement au motif que les déclarations de son directeur, à titre syndical, vous déplaisent". Ce vendredi 30 juin, encore, des manifestants se sont retrouvés devant l'Hôtel de Région, à Lyon, pour contester la politique culturelle de Laurent Wauquiez.

Depuis 2022, la Région a réduit ses subventions de 2 millions d'euros par an aux structures lyonnaises. Elle affirme vouloir privilégier les zones rurales.

Gregory Doucet a demandé à Laurent Wauquiez de "réexaminer ses positions". Mais, aucun des deux leaders ne compte se priver d'une arme budgétaire devenue un marqueur politique assumé. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité