Lyon: forfait d'indemnisation des victimes de pédophilie dans l'Eglise, la Parole Libérée réagit

La conférence des évêques se réunira le 9 novembre à Lourdes pour décider des modalités d'"allocation" des victimes de prêtres pédophiles / © Raphaël PUEYO / MAXPPP
La conférence des évêques se réunira le 9 novembre à Lourdes pour décider des modalités d'"allocation" des victimes de prêtres pédophiles / © Raphaël PUEYO / MAXPPP

Un "geste de reconnaissance financière" sera prochainement attribué à toutes les victimes de pédophilie au sein de l'Église catholique, selon le porte-parole de la conférence des évêques de France. L'association lyonnaise La Parole Libérée s'interroge sur ses modalités.

Par Arnaud Jacques

Selon nos confrères de France Info, toutes les victimes de pédophilie au sein de l'Église catholique se verront attribuer un "geste de reconnaissance financière". L'association lyonnaise La Parole Libérée s'interroge sur les modalités d'application.
 

Un pas en avant supplémentaire mais contraint

Pour François Devaux, de l'association La Parole Libérée, "C'est un pas en avant comme beaucoup de pas ont été faits. Il est sans doute fait sous la contrainte comme les autres depuis les années 2000. Car c'est depuis ces années-là que l'Eglise nous dit traiter correctement les problèmes de pédophilie au sein de l'institution catholique et au fur et à mesure de la médiatisation, ce qui était impossible il y a encore peu devient soudainement possible."

François Devaux pense que l'Église anticipe les conclusions d'une commission libre et financée par la conférence des évêques de France. "On voit bien que l'Église ne maîtrise plus très bien la situation et on sait très bien aujourd'hui qu'à l'horizon 2021 le rapport de la commission "Sauvé" va être d'un impact très fort dans l'ampleur de ces abus, mais aussi comment ils se sont déroulés, ce qui a permis de les pérenniser."

Pour le représentant de la Parole Libérée, "ce qui interroge, c'est l'objectif de cette démarche. Est-ce uniquement permettre une sortie de crise ou une véritable démarche de repentir?".
 

Quelle indemnisation?

La Parole Libérée s'interroge également sur les dédommagements. "Il y a une nécessité financière pour les victimes. La réparation d'une victime demande un suivi, crée des fractures tout au long de l'existence et il y a un vrai préjudice financier et moral.
Il y a la nécessité de la reconnaissance morale d'une institution qui a couvert des crimes et des criminels. Là, il y a des gens qui savent, qui sont au courant et qui ont laissé faire, qui ont déplacé des prédateurs sexuels et qui expliquent aujourd'hui qu'ils ne comprenaient pas, à l'époque, la gravité des faits sur les victimes."

La question du montant des indemnités n'a pas encore été tranchée. La commission estime qu'il y a 2500 victimes, l'Eglise n'en comptabilise que 200 pour le moment.
François Devaux explique que des "victimes en Suisse ont touché 15.000 Euros chacune. Si on applique ce montant à 2500 victimes, on arrive à 37 millions d'Euros. L'Église veut financer cette somme par les dons. Mais je m'interroge sur comment les fidèles vont apprécier cette demande.
Cette affaire, c'est aussi la réparation d'une église dont la défaillance, ou plutôt la malveillance, est immense" poursuit-il, "aujourd'hui, cette église-là s'effondre sur elle-même, c'est-à-dire que son message de paix et d'amour de son prochain et de guider les âmes dans une existence qui nous interroge tous, cette mission première, l'Église a perdu toute sa légitimité sur cet axe-là."

Thierry Magnin, porte-parole de la conférence des évêques de France, a déclaré à France Info que les modalités de cette "allocation" seront soumises au vote des évêques samedi 9 novembre à Lourdes (Hautes-Pyrénées).


À lire aussi:


Affaire Barbarin : accusé de pédophilie, le père Preynat renvoyé à l'état laïc

Ain : pour la première fois en France, le Vatican devant la justice civile pour des faits de pédophilie

Pédophilie dans l'église : un appel à témoignages lancé par la Commission Sauvé

Ain : un évêque condamné à communiquer le dossier d’un prêtre pédophile à une victime

 

Sur le même sujet

Les + Lus