Lyon : le procès d'Alex, militant anti-pub, est reporté au 2 juin

L'entrée de la Métropole de Lyon, entièrement recouverte de panneaux et affiches, le 24 mars 2019. Photo d'archive. / © L. Crozat / FTV
L'entrée de la Métropole de Lyon, entièrement recouverte de panneaux et affiches, le 24 mars 2019. Photo d'archive. / © L. Crozat / FTV

Ce lundi 7 octobre un militant anti-pub de 26 ans devait être jugé à Lyon. Alex a été interpellé en mars pour avoir collé, avec d'autres militants, près de 200 affiches dans le Grand Lyon afin de contester la politique publicitaire de la Métropole. Le procès a été reporté au 2 juin.

Par Dolores Mazzola

Alex militant anti-publicité âgé de 26 ans devait être jugé ce lundi après-midi, 7 octobre, pour avoir collé des affiches sur les murs du Grand Lyon afin de dénoncer l'envahissement de la réclame dans l'espace public et de protester contre le règlement local de publicité (RLP). "Un projet de règlement publicitaire permissif, envahissant et néfaste pour la planète avec notamment l’autorisation d’écrans numériques", estimaient les militants. Le juge unique de la 13e chambre a finalement décidé d'un report du procès au 2 juin prochain, devant une juridiction collégiale, en raison de la complexité des faits et du contexte.

Un rassemblement a été organisé peu avant 14h devant le tribunal pour soutenir le jeune militant. Une conférence de presse a également été organisée en fin de matinée, place Guichard, dans le 3e arrondissement, à deux pas du palais de justice de Lyon.
Le jeune homme, qui appréhendait son procès, encourt jusqu'à deux ans de prison et une amende de 30 000 euros pour son action de désobéissance civile "xxl". Alex espèrait une relaxe, comme pour les deux décrocheurs du portrait d'Emmanuel Macron, le 16 septembre dernier.
 
Lyon : le procès d'un militant anti-pub, est reporté au 2 juin
Alex avait été interpellé en mars pour avoir collé, avec d'autres militants, près de 200 affiches sur le siège du Grand Lyon afin de contester la politique publicitaire de la Métropole. Son procès a été renvoyé. - F3RA
 

Une opération anti-pub XXL sur le bâtiment de la Métropole


Le 24 mars dernier, il avait participé à une action de recouvrement publicitaire du siège de la métropole de Lyon. Avec d'autres miltiants, il avait collé près de 200 affiches anti-pub. "Cette action s’est faite avec des affiches publicitaires récupérées et découpées, avec de la farine et de l’eau, 3 banderoles, ainsi qu’une quarantaine d’autres citoyen.ne.s," explique le jeune militant sur le site alternatiba/ANV Rhône. Le jeune homme avait été arrêté non loin du bâtiment de la Métropole, "immédiatement après le recouvrement". Le militant indique avoir passé 26h30 en garde à vue "en pleine journée mondiale contre la publicité".


Samedi 5 octobre, trois militants de l’association "Résistance à l’agression publicitaire" (RAP) ont été interpellés alors qu’ils menaient une nouvelle action contre la publicité. 

 

Sur le même sujet

Lyon : le procès d'un militant anti-pub, est reporté au 2 juin

Les + Lus