• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Mgr Lucien Daloz, ancien archevêque de Besançon, est décédé

Mgr Lucien Daloz s'était retiré en 2003 au Mont Roland
Mgr Lucien Daloz s'était retiré en 2003 au Mont Roland

Mgr Lucien Daloz avait été archevêque de Besançon de 1981 jusqu'en 2003. Ses obsèques auront lieu vendredi à 10 heures, en la cathédrale Saint Jean. Les fidèles pourront se recueillir devant sa dépouille dès jeudi.

Par Catherine Eme-Ziri

Nouvelle information : le corps de Mgr Lucien Daloz sera exposé au centre diocésain de Besançon, situé au 20 rue Mégevand. Les fidèles pourront s'y recueillir dès jeudi 2 août, à partir de 9 heures.

Lucien Daloz est né en 1930, à Syam dans le Jura. Il était le fils de Fernand Daloz, facteur-receveur des PTT.
Dès 1955, il est ordonné prêtre dans le diocèse de Saint-Claude. Il reste dans son Jura natal : il est vicaire de la paroisse de Morez. Ensuite, il devient professeur au grand séminaire de Montciel, à Lons-le-Saunier dont il sera le supérieur. Il occupe ensuite les fonctions de vicaire général de Saint-Claude.
C'est en 1975 qu'il est intronisé évêque de Langres. 
Il est archevêque de Besançon en 1981, jusqu'en 2003 date à laquelle il se retire au Sanctuaire de Notre Dame du Mont Roland.
Il vient de décéder brutalement à l'âge de 81 ans.

Sa devise était : "Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis" Jean  XV, 13

Ses obsèques seront célébrées vendredi, à 10 heures, en la cathédrale Saint Jean de Besançon.

Réaction de Monseigneur André Lacrampe, archevêque de Besançon

L'archevêque actuel de Besançon, Mgr André Lacrampe, était à Lourdes pour le pélérinage interdiocésain. Il a quitté Lourdes aussitôt pour revenir à Besançon.
Joint par téléphone, voici sa réaction suite au décès de son prédecesseur :
"Je connais Lucien Daloz depuis 29 ans. Nous nous sommes rencontrés à la conférence des évêques de France quand je suis devenu évêque, il y a presque 30 ans. Dans cette conférence épiscopale, il a été président de la commission "Justice et Paix". Il avait beaucoup de crédit au sein de la conférence des évêques de France et ses compétences sur les questions de société étaient reconnues par tous. Nous étions allés ensemble en Terre Sainte, en 2000, avec des évêques du monde entier. Il allait au Liban pour visiter les Soeurs de la Charité de Sancey le Grand qui sont installées là-bas. Tout comme, peu avant de se retirer, il s'était rendu en Centrafrique pour visiter les soeurs de la Sainte Famille (De Besançon) qui gèrent des écoles, des dispensaires et des orphelinats.
C'était un pasteur, un chrétien engagé, un grand serviteur de l'Eglise et de l'Evangile.
Il vient de nous quitter mais il était encore actif et disponible. D'ailleurs, son agenda était encore très chargé.
Je perds un ami, un frère, un frère à savoir quelqu'un avec partager les soucis et les joies."


Retour, en images, sur la parcours de Mgr Daloz :
lucien daloz

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus