Yonne : le prisonnier s'était évadé, caché sous des oignons

Mohamed Amrani s'était fait la belle du centre de détention de Joux-la-Ville, dans l'Yonne. Jeudi 22 novembre 2012, le tribunal correctionnel d'Auxerre lui a infligé 4 ans et demi de prison suplémentaires pour s'être enfui.


En septembre 2009, le jour même où tous les projecteurs étaient braqués sur Jean-Pierre Treiber qui s'était évadé de la prison d'Auxerre, une autre fuite avait eu lieu dans l'Yonne. Mohamed Amrani, condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour braquage et tentative de meurtre, réussissait à quitter l'établissement pénitentiaire de Joux-la-Ville à l'insu de tous. Il a profité d'une faille dans le système, expliquent les gardiens. L'évasion s'est déroulée alors que le prisonnier travaillait dans les ateliers. Ce sont de vastes locaux, où énormément de détenus travaillent et il n'y a pas assez de gardiens pour les surveiller, estime le personnel.



Reportage de Nathalie Baffert et Claude Heudes avec :
-Jean-Marc Flamand, surveillant au centre de détention de Joux-la-Ville
-François Pérain, procureur de la république d'Auxerre, interviewé le 24 mars 2010



Mohamed Amrani, qui est originaire d'Aubenas, en Ardèche, a échappé aux forces de l'ordre pendant 6 mois. Sa cavale avait pris fin le 23 mars 2010. Il s'est fait arrêter dans la région de la Catalogne, en Espagne, lors d'un banal contrôle routier. Le prisonnier qui était libérable en 2017 a donc écopé d'une peine supplémentaire de 3 ans de prison pour son évasion et de 18 mois pour port d'arme prohibé pendant sa cavale. Mohamed Amrani n'a pas assisté à son procès, car il a refusé de quitter la centrale de Clairvaux où il est emprisonné.



 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité