• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les taxis manifestent à Dijon et Chalon

© Sylvain Bouillot
© Sylvain Bouillot

Mouvement national de protestation des taxis, jeudi 10 janvier 2012, avec des manifestations dans plusieurs villes de France. Défilé à Chalon-sur-Saône et regroupement inter-régional à Dijon.

Par avec AFP

L'appel à la grève des 55 000 taxis de France contre des changements législatifs concernant le transport des malades et la concurrence déloyale exercée, selon eux, par certains véhicules et des motos-taxis a provoqué des perturbations dans plusieurs villes, jeudi 10 janvier 2012. L'intersyndicale FTI 75 - CFDT - CFTC- FO -Gescop -UDTP, à laquelle se sont associées les fédérations FNTI, FNAT, FFTP et FNDT, appellait à des rassemblements et opérations escargots à Paris, Marseille, Nantes, Dijon, Lyon, Bordeaux, Toulouse et Montpellier. 

A Chalon-sur-Saône, près d'une centaine de taxi s'est retrouvée à 9H30 au sud de la ville, avant de se diriger vers le centre.
Reportage : S.Bouillot, J-F.Guilmard, M.Demandre
Avec : Bernard Raux, fédération des taxis indépendants 71 ; Muriel Demaizière, artisan taxi à Chaudenay (71)

DMCloud:27425
Les taxis manifestent à Chalon

A Dijon, le rendez-vous est fixé à la mi-journée au lac Kir, où plusieurs centaines de véhicules sont attendus en provenance de l'Yonne, de Côte d'Or et des départements voisins du Jura et de la Haute-Saône. Ils doivent se rendre à 14H vers l'agence régionale de santé, puis en préfecture. 

Reportage : C.Pain, D.Waxin, P.Jouanin
Avec : Jean-Bernard Boccard, président du syndicat FNAT-Côte d’Or ; 
            Nadine Annet, vice-présidente de la Fédération nationale des artisans taxis ; 
            Madeleine Drogrez, patiente et cliente régulière d’un taxi de Pontarlier ; 
            Claude Defrasne, taxi de Pontarlier (Haut-Doubs) ; 
            Bernard Dohm, président Fédération nationale des taxis indépendants - Franche-Comté ; 
            Christophe Lannelongue, directeur général de l’ARS Bourgogne

DMCloud:27577
manifestation taxi
A Dijon, point de rassemblement des taxis franc-comtois et bourguignons, ils étaient + de 300 à défiler contre la remise en cause du transport des malades par un article de loi

Les artisans taxis dénoncent une récente modification législative concernant le transport de malades qui remet selon eux en cause "le libre choix du patient". La loi de financement de la sécurité sociale 2013 prévoit d'introduire des procédures d'appels d'offres pour les transports de malades jusqu'à présent réalisés par des ambulances (37% des transports pris en charge par l'assurance maladie), les taxis conventionnés par l'assurance maladie (34 382 véhicules, 31%), ou encore les véhicules sanitaires (23%). 

Les véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), environ 10 000 selon des sources syndicales et les motards-taxis, qui se sont développées au début des années 2000, sont des "contrefaçons de taxi". Ils représentent une "concurrence déloyale autorisée par les pouvoirs publics" et "ne respectent aucune règle", estime l'intersyndicale qui exige une réforme de la loi de juillet 2009 qui encadre ces activités et "un moratoire pour les sociétés déjà en défaut".

Les taxis indépendants n'auront pas les moyens de "faire face aux grosses sociétés telles que Veolia", alors que le transport des patients peut représenter jusqu'à 90% du chiffre d'affaires des taxis en zone rurale, selon la profession. 

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus