Deux membres de l'ETA arrêtés dans la Nièvre

Andoni Lariz Bustunduy
Andoni Lariz Bustunduy

Deux membres présumés de l'organisation séparatiste basque ETA ont été arrêtés par la gendarmerie lors d'un contrôle routier dans le département de la Nièvre vendredi 11 janvier 2013.

Par B.L. avec l'AFP

A la vue du contrôle de gendarmerie, les deux occupants de la voiture, qui étaient dans une Clio volée en novembre 2011 dans l'Indre, ont tenté de prendre la fuite mais ils ont été rattrapés. L'une des deux personnes arrêtées portait une arme de poing de type Smith and Wesson. Des faux papiers allemands, italiens et espagnols ont été découverts dans la voiture. L'AFP n'a obtenu aucune autre information, notamment sur l'identité de ces deux membres de l'ETA et leur degré de responsabilité dans l'organisation.

De son côté, la Radio Television basque (Euskal Irrati Telebista) indique que l'une des deux personnes arrêtées serait Andoni Lariz Bustunduy, selon l'agence Europa Press. Le parquet antiterroriste français a confié l'enquête conjointement à la sous-direction anti-terroriste (Sdat) et à la PJ de Dijon. Les deux hommes sont en garde à vue à Nevers. Ils seront transférés à la brigade anti-terroriste de Paris ce soir ou demain, a indiqué le parquet. C'est la première arrestation de membres présumés de l'ETA en France en 2013. L'an dernier, 19 membres présumés de l'ETA ou proches de l'ETA ont été interpellés en France.

PLusieurs membres de l'organisation ont déjà été arrêtés en Bourgogne. En juillet 2008, Olga Comes Arambillet avait été interpellée à la suite d'un accident de la route près de Dijon, en même temps qu'Asier Ecierza Ayerra, présenté par les autorités comme l'un des responsables de l'appareil militaire de l'ETA. En 2009, deux membres de l'organisation avaient failli être arrêtés dans la Nièvre, à Moulins-Engilbert. Ils avaient réussi à échapper aux forces de l'ordre. En janvier 2012, trois membres d'un commando ont été interpellés à Joigny, dans l'Yonne. Enfin, le dernier coup porté à l'organisation basque remonte au 28 octobre 2012, avec l'arrestation à Mâcon, en Saône-et-Loire, d'Izaskun Lesaka, en fuite depuis 2005 et considérée comme l'un des chefs du groupe, et de l'un de ses lieutenants, Joseba Iturbide.


DMCloud:28235
La Bourgogne, base arrière de l'ETA

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus