Région de Franche-Comté : fin des aides financières au cinéma

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Eme-Ziri
Samuel Collardey en tournage
Samuel Collardey en tournage

La Franche-Comté a été la première région de France à aider financièrement les producteurs de films. La Franche comté se retire des génériques des films. Elle arrête ses subventions. Le monde franc-comtois du cinéma est inquiet. Une conférence de presse était organisée ce mercredi à Besançon.

Souvenez-vous : "Monsieur Batignole", "Indigènes", "les LIP", "Le Peuple migrateur", autant de films tournés dans notre région grâce -en partie- aux subventions. Le conseil régional de Franche-Comté vient de supprimer pour le budget 2013 ses aides à la production audiovisuelle et cinématographique.
Raison invoquée : la crise économique et la nécessité de faire des choix budgétaires. La région veut privilégier le spectacle vivant et choisit de supprimer les aides qui concernent "le moins directement les Francs-comtois". Les subventions aux festivals de cinéma de la région et l'aide au passage au numérique pour les salles de cinéma sont  maintenues.
Les professionnels craignent que les réalisateurs extérieurs n'aillent tourner ailleurs désormais puisqu'il n'y a plus d'intérêt financier à venir dans notre région et ils demandent dans une pétition le retour de cette aide au cinéma. Aujourd'hui, au cours d'une conférence de presse au Kursall, l'Association des producteurs audiovisuels de Bourgogne et de Franche-Comté a voulu tirer la sonnette d'alarme.
Cette conférence de presse était ouverte au public mais seule la profession s'est mobilisée. Des réalisateurs comme Samuel Collardey, des producteurs comme Dominique Garing, ont témoigné de leurs expériences en Franche-Comté.
Actuellement, il y a six sociétés de production audiovisuelle en Franche-Comté. Elles continueront à faire des films mais il y aura forcément des conséquences.







En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.