Le nucléaire bourguignon à la conquête de l'Inde

Publié le Mis à jour le
Écrit par Beatrice de Lavergne
L'entreprise CLM conçoit et fabrique des sous ensembles mécaniques pour la filière nucléaire.
L'entreprise CLM conçoit et fabrique des sous ensembles mécaniques pour la filière nucléaire.

Des chefs d'entreprise accompagnent François Hollande lors du voyage d'Etat qu'il effectuera en Inde du 11 au 15 février 2013. Parmi eux figure Renaud Gaudillière, directeur de l'entreprise CLM Industrie de Chevigny-St-Sauveur. Sa société conçoit et fabrique des composants pour la filière nucléaire.


Qu'attendez-vous de ce voyage en Inde ?

Avec ses 50 salariés, l'entreprise CLM est un des petits faiseurs du nucléaire. L'Inde est un pays gigantesque et je n'attends rien d'un point de vue commercial à court terme. Mais, à moyen terme, j'espère que cette visite me permettra de renforcer la coopération avec des groupes indiens. J'espère aussi être pris sous l'aile d'un grand groupe français, cela nous permettrait d'accélérer les démarches avec nos interlocuteurs indiens.

Quelle est votre stratégie ?

L'Inde est un énorme marché potentiel. Le pays compte multiplier sa production d'électricité par 15. Dans ces conditions, Aréva a bon espoir de vendre aux Indiens des réacteurs EPR. Et comme CLM fabrique des composants pour les EPR, nous espérons bénéficier de ce marché par ricochet. Le nucléaire est une filière d'excellence qui a besoin de se structurer. Pour qu'une équipe de France du nucléaire puisse émerger, les PME ont besoin d'accompagnement.

Les entreprises françaises sont-elles trop individualistes ?

Il y a deux ans, je me suis rendu dans un salon du nucléaire à Bombay. Là, je me suis aperçu que notre offre est excellente, mais qu'elle est trop dispersée. Les Américains, les Russes, les Finlandais ont des produits moins performants, mais ils sont beaucoup plus structurés et donc plus percutants auprès des acheteurs potentiels. La filière doit s'organiser pour faire face à cette concurrence. Les mentalités ont commencé à changer, mais cela prend du temps.


Le nucléaire en question sur France 3 Bourgogne

CLM fait partie du PNB (Pôle nucléaire de Bourgogne) depuis 2006. L'entreprise est aussi membre du Comité Stratégique de la Filière Nucléaire (CSFN) qui a été installé à Montbard le 29 janvier, lors de la visite d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif et Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Tout cela a été abordé lors de l'émission Ca manque pas d'air, diffusée en direct à 12h10, sur l'antenne de France 3 Bourgogne mercredi 6 février 2013. L'émission a eu lieu depuis l’usine AREVA de Saint-Marcel, dans l'agglomération chalonnaise avec :
  • Patrice Di-Ilio, chef d'établissement d'AREVA à Saint-Marcel
  • Mikael Debroise, conseiller technologique  au Pôle Nucléaire Bourgogne
  • Philippe Hervieu, vice-président du conseil régional de Bourgogne et président du groupe EELV (Europe Écologie Les Verts)
  • Renaud Gaudillière, directeur général CLM Industrie
  • Delphine Bossu, ingénieur chef de projet à AREVA


A partir de 12h30, l'émission s'est poursuivie en direct sur internet.



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.