Transat Bretagne - Martinique : le bateau d'Arnaud Godart-Philippe éraflé par un cargo.

Le seul skipper bourguignon engagé dans la Transat Bretagne - Martinique a connu mardi 2 avril un incident de course : Régates Sénonaises s'est "frotté" contre un cargo. Mais Arnaud Godart-Philippe continue sa route.

Par C.R.

Mardi 2 avril 2013 à 10h10, la communication d'Arnaud Godart-Philippe avec le PC course est interrompue. Le skipper de Régates Sénonaises précise peu après qu’il vient d’être éraflé par un cargo.

Gilles Chiorri, le directeur de course, demande à Arnaud sa position et lui conseille d'inspecter son bateau. Le Bourguignon rappelle quelques minutes plus tard et précise qu’il va bien, mais qu’il s’est fait une grosses frayeur. Il a constaté des rayures et un enfoncement sur le côté tribord de la coque. Un hauban est également endommagé.

Selon la direction de la course, " il ne peut donc plus envoyer son spi tribord amures. Son AIS et son transpondeur étaient allumés au moment de l’incident. Il a pu rentrer en contact avec le cargo de182 mètres de long et lui a indiqué qu’il ne demandait pas assistance."

Le skipper de Régates Sénonaises continue sa route vers La Martinique. Il est actuellement dixième de cette Transat, dont Erwan Tabarly occupe la tête le 2 avril.

Revoyez le portrait d'Arnaud Godart-Philippe, avec le commentaire de C.Tarrisse

Transat

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourgogne : qui les militants vont-ils élire président des Républicains ?

Près de chez vous

Les + Lus