Cet article date de plus de 8 ans

Affaire Cahuzac : Rebsamen veut "mettre un terme à l'exploitation politique de l'affaire"

"Le volet politique de l'affaire Cahuzac est clos" et "c'est maintenant l'affaire de la justice", déclare François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon et président du groupe PS au Sénat.
François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon
François Rebsamen, sénateur-maire de Dijon © Lodoïs Gravel
"Le président de la République et le Premier Ministre ont apporté aux Français les réponses claires et précises qu'ils étaient en droit d'attendre", indique le sénateur-maire de Dijon dans un communiqué du mercredi 3 avril 2013.

"Au-delà de ces éclaircissements, les décisions annoncées par le président de la République montrent sa détermination à lutter et à sanctionner des dérives aussi scandaleuses". "Il est temps maintenant de mettre un terme à l'exploitation politique de l'affaire, de laisser la justice suivre son cours, et pour nous responsables politiques de nous préoccuper de l'essentiel : les problèmes et les attentes des français", ajoute-t-il.
Le sénateur-maire de Dijon aura l'occasion de revenir sur ce sujet qui embarrasse le PS samedi 6 avril sur France 3 Bourgogne dans l'émission La Voix est libre à 11h25.

"Un mélange de déception, de colère et un sentiment de trahison"

De son côté, la fédération de Saône-et-Loire du Parti socialiste indique qu'elle condamne avec "la plus grande sévérité" l’attitude de Jérôme Cahuzac. "C’est avec un mélange de déception, de colère et un sentiment de trahison de l’idéal politique que porte le Parti Socialiste que nous souhaitons désormais tourner la page de cet épisode. Nous réaffirmons notre confiance dans l’immense majorité des élus de ce pays, socialistes comme non socialistes, dont l’action, la probité ne sauraient être mises en cause du fait des agissements d’un seul. Maintenant c’est à la justice de poursuivre son travail en toute indépendance", dit Jérôme Durain, 1er secrétaire fédéral de la Fédération du Parti Socialiste de Saône-et-Loire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
françois rebsamen politique