Cet article date de plus de 8 ans

Après l’affaire Cahuzac, l’affaire Moscovici ? Le web s'affole !

Sur les sites des journaux, une affaire chasserait-elle l'autre ? Après les aveux de Jérôme Cahuzac, c'est maintenant au tour de Pierre Moscovici d'être dans la tourmente. Pierre Moscovici savait-il ? a-t-il couvert son ministre ? a-t-il entravé l’action de la justice ?
Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac en septembre 2012 lors d'une conférence de presse à Vercy
Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac en septembre 2012 lors d'une conférence de presse à Vercy © MAXPPP
Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget, a avoué : oui, il avait un compte en Suisse puis il l'a transféré à Singapour. Oui, il y dissimulait de l'argent pour échapper au fisc. Somme en jeu : 600 000 euros
Après l’aveu de Jérôme Cahuzac, de nombreuses questions se posent quant à l’action de son ministre de tutelle, Pierre Moscovici. Et elles se posent sur le Web.
L’élu du Pays de Montbéliard a démenti sur RTL ce matin toute implication de sa part. Et ses propos ont été largement repris ce matin sur les sites d'information.
Pour le Point, le Monde et Libération, Pierre Moscovici "récuse toute complaisance". Même tonalité pour le Figaro qui dit que Pierre Moscovici "nie la complaisance" et qui met en ligne l'interview de Pierre Moscovici sur RTL. Le Parisien consacre à cette affaire Cahuzac et Moscovici un dossier très complet.
Le ministre de l'Economie avoue avoir péché par "excès de confiance" dans le Monde, dans un nouvel article, qui le dit "décomposé".

Avec cette interview sur RTL, une radio très écoutée le matin, et des dénégations fortes reprises sur les autres médias, Pierre Moscovici a tenté de couper court à toute polémique concernant sa "complicité" ou son "manque de clairvoyance" sur cette affaire.
A suivre au cours de cette journée pour voir si cette prise de position suffira ou pas...

En début d'après-midi, nouvelle information sur RMC : un journaliste de Médiapart affirme que Pierre Moscovici s'est servi des moyens de l'Etat "pour blanchir un copain". Et Claude Goasguen, de l'UMP, demande la démission du ministre dans le Monde et le Figaro.

A voir : la prise de parole d'Edwy Plenel, le directeur de Médiapart, qui accuse Pierre Moscovici, tout comme Jean-François Copé, le président de l'UMP et Pierre Moscovici qui se défend sur RTL.




Pour aller plus loin : les réactions des élus de la Région sur le blog politique de France 3 Franche-Comté
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique pierre moscovici