L'association “40 millions d'automobilistes“ pointe 2 radars ”pièges” en Bourgogne

Sur les 3 premiers mois de l'année 2013, le radar de Longeault a relevé 1 700 infractions. Il en avait relevé plus de 4 000 sur les 3 premiers mois de l'année 2012.
Sur les 3 premiers mois de l'année 2013, le radar de Longeault a relevé 1 700 infractions. Il en avait relevé plus de 4 000 sur les 3 premiers mois de l'année 2012.

L'association d'automobilistes a publié une carte de l'implantation de 72 radars "pièges" en France. Deux sont implantés en Bourgogne : l'un à Longeault en Côte d'Or et l'autre en Saône-et-Loire, juste avant l'entrée de la commune de Marmagne.

Par B.L.


 

DMCloud:62975
Deux radars "piégeux" en Bourgogne



"Un radar tirelire"

"Le radar de Longeault me semble vraiment un radar tirelire !!! Caché derrière un arbre à l'entrée du village, vous pensez à autre chose que de regarder votre compteur et ç'est bon !!! Pour 6 km/h au-dessus vous êtes bon pour la prune de 90 € !". Ce témoignage figure sur la carte publiée par l'association qui revendique 320 000 adhérents au niveau national. Il a été recueilli lors d'une opération baptisée "Raconte moi ton radar". Au total, plus de 67 000 témoignages auraient été recueillis depuis le 30 octobre 2012.

Un "audit participatif" remis aux élus

Les responsables de "40 millions d'automobilistes" affirment qu'il ne s'agit pas de réactions "antiradaristes". "Les histoires recueillies (...) sont bien celles d'automobilistes qui ne s'opposent pas frontalement au système, mais en dénoncent les excès", disent-ils. Ils évoquent des radars placés dans une zone "piégeuse" pour l’automobiliste : endroit non accidentogène, radar placé en descente, etc. L'association veut remettre cet "audit participatif" au ministre de l'Intérieur Manuel Valls, ainsi qu'aux députés et sénateurs. "40 millions d'automobilistes" propose plusieurs mesures pour permettre une "meilleure acceptation du système".

 / ©
/ ©

L'efficacité du radar de Longeault

Du côté de l'Etat, le discours est tout autre. Pour Sébastien Humbert, directeur de cabinet du préfet de Côte d'Or, chargé de la Sécurité routière, l'efficacité du radar de Longeault est indiscutable. "Sur les 3 premiers mois de l'année 2012, il a relevé plus de 4 000 infractions. Sur les 3 premiers mois de l'année 2013, il n'en a relevé plus que 1 700. C'est-à-dire que les comportements ont changé. Les gens freinent désormais à l'entrée de l'agglomération de Longeault", déclare-t-il.

"66% de morts en moins à proximité des radars"

Le ministre de l'Intérieur défend lui aussi l'implantation des radars. Interrogé lundi 29 avril 2013 sur RTL, Manuel Valls a déclaré : "Il y 66% de morts en moins à proximité des radars, donc je ne faiblirai pas, je ne baisserai pas la garde. On peut s'adresser à la commission nationale de sécurité routière si on estime qu'il y a un abus. Je regarderai avec intérêt les propositions qui aujourd'hui sont faites, mais nous ne pouvons pas baisser la garde".  Le ministre a rappelé qu'il s'était "fixé pour les années qui viennent de passer de 4 000 à 2 000 morts d'ici à 2020, grâce notamment à la limitation de la vitesse".


Afficher RMTR sur une carte plus grande




Sur le même sujet

Sport : on a testé... le mölkky !

Les + Lus