Les Saints de glace se terminent lundi 13 mai, mais la pluie s'installe pour toute la semaine

Vous allez bientôt pouvoir faire vos semis et sortir vos géraniums. Mais, attention ! Un nouvel épisode pluvieux arrive à partir de mercredi 15 mai. Il est jugé "préoccupant" par Météo France.

Par B.L.

La semaine s'annonce froide et arrosée sur la Bourgogne

Les Saints Servais, Pancrace et Mamert - qui sont redoutés pour leurs gelées tardives - tirent leur révérence aujourd'hui. Depuis 1960, l'église a remplacé ces trois saints - qui se fêtent les 11, 12 et 13 mai - par Estelle, Jeanne d'Arc et Rolande. Mais, les effets de ces trois journées sont toujours les mêmes sur les cultures. Les jardiniers attendent donc avec impatience que cette période climatique soit passée.

Cela dit, la semaine qui arrive s'annonce froide et arrosée sur la Bourgogne. Lundi 13 mai sera gris et quelques averses sont prévues, même si l'après-midi devrait être un peu plus agréable. Il n'empêche que le printemps tant attendu n'arrive toujours pas. "Si on continue sur cette lancée, on risque fort de passer directement à l'été", annonce François Lequeu, prévisionniste à Météo France.
La seule journée ensoleillée sera celle de mardi 14 mai. Le soleil gagnera un peu de terrain et le thermomètre affichera 20° dans la région de Dijon et 23° à Mâcon. Mais, dès mercredi 15 mai, deux fronts arrivent sur la France et remontent vers le nord-est de la France.

On attend beaucoup d'eau de mercredi à vendredi

  • Mercredi 15 mai : on attend des pluies régulières et des cumuls d'eau compris entre 15 et 30 millimètres (soit 15 à 30 litres d'eau par m²). "Cette situation est préoccupante, car les rivières et les nappes phréatiques de la région sont au plus bas", précise François Lequeu.
  • Jeudi 16 et vendredi 17 mai, les pluies se feront intermittentes, mais assez importantes toutefois. Une légère amélioration va se dessiner pendant le week-end du samedi 18 et dimanche 19 mai, mais le temps restera instable et l'air froid. On aura droit à un ciel changeant et des averses localisées.

On n'avait pas connu de printemps aussi arrosé depuis 1945 !

Rappelons que la région vient de connaître un épisode pluvieux qualifié d'exceptionnel. Cela a été le cas notamment en Côte d'Or entre le 26 avril et le 3 mai : dans certaines communes, on a relevé entre 100 et 200 mm en 8 jours, c'est-à-dire ce qu'il tombe d'habitude en 2 mois. On n'avait pas vu une telle abondance de pluies à cette période depuis … 1945.

Les prévisions complètes de Météo France

Sur le même sujet

Les + Lus