• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Tourisme : les industries bourguignonnes se visitent!

Le tourisme industriel se développe de plus en plus. En Bourgogne, aussi. Notamment les entreprises d’agroalimentaires communiquent ainsi d’une autre façon autour de produits typiquement bourguignons

Par Muriel Bessard

Visiter c’est bien. Mais visiter intelligent, c’est mieux. De plus en plus de touristes visitent des usines lors de leurs vacances. Histoire de mieux connaître des entreprises dont ils consomment les produits sans savoir comment ils sont fabriqués. En Bourgogne, ce sont souvent les entreprises agroalimentaires qui ouvrent leurs portes, notamment celles qui transforment du raisin ou du cassis.

Le Cassissium, un espace oenotouristique entièrement dédié au cassis
Le Cassissium, un espace oenotouristique entièrement dédié au cassis

Veuve Ambal est le plus gros producteur de crémant de Bourgogne. Créée à Rully au XIXème siècle, l’entreprise a déménagé à Beaune en 2005 et a profité de l’occasion pour y créer un espace entièrement dédié à l’oenotourisme. Une passerelle a ainsi été aménagée autour de l’ensemble des ateliers de productions. La visite d’une 1h à 1h30 environ, avec un guide, explique aux 8.000 visiteurs annuels l’histoire du Crémant, de l’entreprise et la fabrication du crémant de Bourgogne, le tout se terminant bien sûr par une dégustation commentée de plusieurs crémants.

Les 8.000 visiteurs annuels de Veuve Ambal sont initiés à l'histoire du crémant de Bourgogne avant de découvrir comment il est élaboré / ©
Les 8.000 visiteurs annuels de Veuve Ambal sont initiés à l'histoire du crémant de Bourgogne avant de découvrir comment il est élaboré / ©

A Nuits-Saint-Georges, c’est la maison Védrenne qui a misé sur l’oenotourisme. Le liquoriste a créé le Cassissium, juste à côté de son site de fabrication. Dans un espace muséographique, les visiteurs sont initiés au cassis, sa culture, son histoire, ses usages, ses bienfaits… avant de visiter la cuverie avec un guide qui va détailler les différentes phases de l’élaboration des liqueurs de fruits. Là encore, la visite se conclut par une dégustation du produit phare de la maison : la crème de cassis, indispensable à tout bon kir ! Depuis sa création en 2000, 500.000 personnes ont visité le Cassissium.  

Visite du site de production des liqueurs et crèmes de fruits de la maison Védrenne à côté du Cassissium / ©
Visite du site de production des liqueurs et crèmes de fruits de la maison Védrenne à côté du Cassissium / ©

D’autres entreprises agroalimentaires sont également engagées dans une démarche d’oenotourisme dont plusieurs membres de l’association « Vive la Bourgogne ».

     Reportage de M. Bessard, I. Rivierre, N. TUpinier et L. Crotet-Beudet
          Avec : - Jean-Michel Tissot, directeur du Cassissium
                     - Léa Berland, guide au Cassissium
                     - François Piffaut, responsable de l'oenotourisme
                       chez Veuve Ambal    
                     - Judicael Jotot, guide chez Veuve Ambal

Oenotourisme industriel en Bourgogne
Le tourisme industriel a le vent en poupe. Même s'il est beaucoup moins développé qu'en Allemagne ou Europe du Nord, il fait de plus en plus d'émules en France. Un peu plus de 10% des entreprises ouvrent leurs portes aux visiteurs. Des entreprises agro-alimentaires pour les 2/3.

 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus