Un second théâtre gallo-romain est découvert à Autun

D'importantes fouilles archéologiques ont débuté cette semaine à Autun en Saône-et-Loire sur le site d'un second théâtre gallo-romain repéré dès 1976 dans cette ancienne capitale gallo-romaine des Eduens.

De nouvelles recherches archéologiques sont menées à la Genetoye, dans le secteur du temple de Janus, à Autun, en Saône-et-Loire
De nouvelles recherches archéologiques sont menées à la Genetoye, dans le secteur du temple de Janus, à Autun, en Saône-et-Loire
Une douzaine d'étudiants français, suisses et italiens, s'activaient mercredi 14 août 2013 avec pelles et brouettes pour déblayer les vestiges de l'entrée principale de ce théâtre, le second à Autun, qui avait été repéré par photo aérienne dès 1976 sous une butte de terre, a constaté une journaliste de l'AFP.

Selon les estimations des archéologues, le diamètre du théâtre mesurerait entre 128 et 132 mètres et sa construction daterait d'une période comprise entre le Ier et le IIIe siècles.

"A Autun, il y a un théâtre à l'intérieur de la ville qui est le plus grand de Gaule romaine. Le second, à l'extérieur de la ville, se trouve par sa taille parmi les cinq plus grands de Gaule romaine. Il se situe dans un lieu sacré et accueillait des cérémonies publiques liées à la religion", a expliqué à l'AFP Martine Joly, maître de conférences en Antiquités nationales à Paris IV-Sorbonne.

"C'est un schéma que l'on retrouve dans plusieurs capitales de Gaule où il s'agissait de donner un reflet de Rome en Gaule afin de montrer la puissance romaine", a-t-elle ajouté.

Les premiers jours de fouilles ont permis de découvrir différents éléments de construction, des placages de marbre, des décors en stuc ou encore des dallages. Une colonne toscane avec son chapiteau sur lequel on devine encore les traces des outils de taille a également été sortie de terre.

"On ne s'attendait pas à retrouver un tel état de conservation", s'est félicité Filipe Ferreira, doctorant en Antiquité classique à l'université Paris IV et Lyon II. "L'objectif est de comprendre la fonction de ce sanctuaire périurbain", a-t-il dit.

Les fouilles de l'entrée du théâtre s'achèveront fin août. Tout sera à nouveau recouvert de terre pour préserver le site, qui fera l'objet de mesures géophysiques en septembre.

Au total, cette campagne de fouilles durera trois ans, durant lesquels les archéologues envisagent d'explorer ultérieurement le pourtour du bâtiment et l'orchestra (la scène). Augustodunum, aujourd'hui Autun, a été fondée sous le règne de l'empereur Auguste (-27 à 14 ap. J-C), et renferme de nombreux vestiges de l'époque gallo-romaine, dont le temple dit "de Janus". 

Elle remplaça Bibracte comme capitale gallo-romaine des Eduens, un peuple gaulois établi entre la Saône-et-Loire, la Nièvre et le sud de la Côte-d'Or.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire