Chenôve : Urgo inaugure un bâtiment pour concevoir des « bandages intelligents »

Nemo, le nouveau bâtiment d'Urgo à Chenôve
Nemo, le nouveau bâtiment d'Urgo à Chenôve

Urgo, un des leaders européens du pansement, a investit 7 millions d’euros dans la construction d’un bâtiment qui lui permettra de tester la mise en production de prototype

Par Muriel Bessard

Le bâtiment, baptisé « Nemo » est inauguré ce jeudi 26 septembre à Chenôve en Côte-d’Or. Sur 1.400m2, il accueillera une équipe d’une 12aine  d’ingénieurs et de techniciens et une chaîne de production modulable. Leur mission : tester le passage à l’industrialisation de produits mis au point par le service de Recherche et développement, notamment des « bandages intelligents » équipés de capteurs pour  l’humidité ou la compression.
Le nouveau bâtiment sera opérationnel dès janvier 2014. Il n’a pas permis l’embauche de personnel supplémentaire, mais la direction d’Urgo (700 emplois dans l’agglomération dijonnaise) indique que ce nouvel outil marque bien la volonté du groupe d’assurer son ancrage régional. Il permettra également de « gagner 6 mois par rapport à l’organisation actuelle et donc d’être plus concurrentiel ».

     Le reportage de P. Ringenbach, JF Guilmard et P. Sabatier
     Avec : - Pierre Moustial, directeur général Urgo
               - Emilie Fatome, ingénieure 
               - François Rebsamen, président du Grand Dijon (PS)
Chenôve : inauguration du nouveau bâtiment d'Urgo
Urgo, le leader sur le marché européen du pansement a inauguré aujourd'hui à Chenôve un bâtiment de 1400 m2 très sécurisé avec des laboratoires dédiés à la recherche, l'innovation mais surtout à la transposition de ces nouvelles technologies... 7 millions d'euros ont été investis.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

François Hollande au Creusot pour des dédicaces et une rencontre avec des militants

Les + Lus