Arnaud Montebourg présente les “attaquants“ de son équipe du ”made in France”

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif / © Maxppp. Ouest France
Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif / © Maxppp. Ouest France

Le ministre du Redressement productif va présenter mardi 1er octobre 2013 les référents uniques pour les investissements" (RUI). Ces agents ont pour mission de favoriser les implantations et les relocalisations industrielles dans l'Hexagone. En Bourgogne, il s'agit de Cyril Charbonnier.

Par B.L. avec l'AFP


Qui sont les "référents uniques pour les investissements" ?

Les "référents uniques pour les investissements" (RUI) ont pour mission de "marquer des buts". Ce sont les "attaquants" du ministère, explique un conseiller d’Arnaud Montebourg qui présentera sa nouvelle équipe "offensive" mardi après-midi à Bercy avec Nicole Bricq, la ministre du Commerce extérieur.  

A la différence des commissaires au redressement productifs (CRP), qui eux ont un rôle purement défensif pour sauver les entreprises en difficulté, les RUI auront pour mission de convaincre des investisseurs potentiels.

Comme les CRP, ils sont répartis dans les 22 régions métropolitaines. Nommés en juin par les préfets de région, Arnaud Montebourg les réunit tous ensemble à Bercy pour leur donner leur mission. 





A quoi servent les "référents uniques pour les investissements" ?

"Nous attendons des RUI beaucoup de travail de terrain au sein des entreprises et des chefs d'entreprises afin de détecter des investisseurs potentiels, des extensions d'activités ou des relocalisations", souligne le conseiller.

Lors d'un choix d'implantation, "la France est souvent en concurrence avec d'autres pays et le rôle du RUI sera de faire le maximum pour le faire basculer en faveur de la France", explique-t-il. Ensuite, dès que l'investisseur a choisi l'Hexagone, l'agent s'acquittera de la fonction de "guide" au sein de l'administration française. Il "accompagnera l'investisseur dans toutes ses démarches", comme les demandes d'autorisation, les négociations à mener avec des opérateurs, notamment sur le coût de l'énergie, ou les besoins de financement.

Le RUI "centralisera" l'ensemble de ces démarches, mais travaillera avec les régions pour surmonter les obstacles afin que l'investissement se passe le mieux possible, a indiqué le conseiller.


Quelle est la stratégie d'Arnaud Montebourg ?

La présentation de cette équipe de "référents" intervient à un moment où Arnaud Montebourg a changé de stratégie. L’ancien député de Saône-et-Loire s'efforce désormais de mettre en valeur les succès de son ministère, plutôt que de jouer au "pompier de service" appelé parfois en désespoir de cause, quand une usine connaît des difficultés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus