Chevigny-Saint-Sauveur (21) : l’agresseur de Noémie écope de 5 ans de prison

Le jeune homme comparaissait hier devant le tribunal pour enfants de Dijon. Il a été condamné à 5 ans de prison dont la moitié avec sursis et mise à l’épreuve. Le procureur avait requis 6 mois. Retour sur les faits.

Par Vanessa Hirson

Le 8 octobre 2012, Noémie, 15 ans, est poignardée à l’abdomen et près du cœur par un camarade. Les faits se déroulent pendant la pause déjeuner, dans l’enceinte de leur établissement scolaire, le lycée Jean-Marc Boivin - agglomération dijonnaise- Transportée au CHU de Dijon, le pronostic vital de l’adolescente était engagé.

Son agresseur L. âgé à l’époque de 15 ans est interpellé le même jour, à 16h, sur un pont de la route d’Arc-sur-Tille (21). A l’origine du drame, un amour à « sens unique ». L. est amoureux de Noémie mais pas la jeune fille. Il lui fixe alors un rendez-vous pour avoir des explications. C’est alors qu’il sort un couteau avec une lame de 11 cm. « Il avait préparé ce qu'il a commis, il est arrivé avec une lame de 11 cm, ce n'est pas couteau de poche, qu'on sort de manière banale », avait déclaré le 9 octobre 2012, Eric Lallement, le procureur de la république.

Le jeune agresseur avait été mis en examen pour tentative d'assassinat et placé en hôpital psychiatrique en attendant son procès.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus