Chevigny-Saint-Sauveur (21) : l’agresseur de Noémie écope de 5 ans de prison

Le jeune homme comparaissait hier devant le tribunal pour enfants de Dijon. Il a été condamné à 5 ans de prison dont la moitié avec sursis et mise à l’épreuve. Le procureur avait requis 6 mois. Retour sur les faits.

Le 8 octobre 2012, Noémie, 15 ans, est poignardée à l’abdomen et près du cœur par un camarade. Les faits se déroulent pendant la pause déjeuner, dans l’enceinte de leur établissement scolaire, le lycée Jean-Marc Boivin - agglomération dijonnaise- Transportée au CHU de Dijon, le pronostic vital de l’adolescente était engagé.

Son agresseur L. âgé à l’époque de 15 ans est interpellé le même jour, à 16h, sur un pont de la route d’Arc-sur-Tille (21). A l’origine du drame, un amour à « sens unique ». L. est amoureux de Noémie mais pas la jeune fille. Il lui fixe alors un rendez-vous pour avoir des explications. C’est alors qu’il sort un couteau avec une lame de 11 cm. « Il avait préparé ce qu'il a commis, il est arrivé avec une lame de 11 cm, ce n'est pas couteau de poche, qu'on sort de manière banale », avait déclaré le 9 octobre 2012, Eric Lallement, le procureur de la république.

Le jeune agresseur avait été mis en examen pour tentative d'assassinat et placé en hôpital psychiatrique en attendant son procès.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter