Cet article date de plus de 6 ans

Auxerre : l'UDI et le MoDem ne partiront pas unis pour les élections municipales

Un nouveau coup de canif dans le contrat de mariage des deux partis du centre officialisé le 5 novembre par Jean-Louis Borloo et François Bayrou. Comme en Seine-et-Marne ou à Dijon, l'UDI et le MoDem ne feront pas de liste commune à Auxerre.

André Villiers (UDI) aux côtés du candidat Guillaume Larrivé (UMP) lors de son meeting de lancement de campagne à Auxerre, le 19 novembre 2013
André Villiers (UDI) aux côtés du candidat Guillaume Larrivé (UMP) lors de son meeting de lancement de campagne à Auxerre, le 19 novembre 2013
La situation dijonnaise va-t-elle trouver un écho à Auxerre?
Dans la capitale régionale, le MoDem a d'ores et déjà annoncé sa présence sur la liste que mènera le maire sortant socialiste François Rebsamen.
Il n'en est pas encore question à Auxerre mais quoi qu'il en soit, l'Alternative, formée par le MoDem et l'UDI, n'aura pas d'existence dans la ville-préfecture de l'Yonne.

En effet, lors de son lancement officiel de campagne, le candidat UMP aux élections municipales à Auxerre, Guillaume Larrivé, a reçu le soutien de l'UDI, incarnée dans le département par le président du Conseil général de l'Yonne. André Villiers se range derrière le jeune député UMP, en se souvenant de l'appel de François Bayrou à voter François Hollande lors de la présidentielle de 2012.
L'UDI devrait donc figurer en bonne place sur la liste emmenée par Guillaume Larrivé.

En revanche, le MoDem de l'Yonne ne veut pas rejoindre pas le député UMP. Son chef de file Pascal Henriat estime l'attitude de Guillaume Larrivé trop "floue" vis-à-vis du Front National. L'ancienne tête d'affiche du FN à Auxerre, Richard Jacob, avait appelé à voter pour Guillaume Larrivé lors des élections législatives de 2012. 

durée de la vidéo: 01 min 57
Auxerre : l'UDI et le MoDem ne partiront pas unis pour les élections municipales


Reportage de Nathalie Baffert et Claude Heudes avec :

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique guillaume larrivé