Mory Ducros : les préfets de région sont convoqués à Bercy après le dépôt de bilan

Mory Ducros, numéro 2 français du transport de colis, doit être placé en redressement judiciaire mardi 26 novembre 2013. Le groupe, qui possède une agence à Longvic, en Côte d’Or, emploie plus de 5 000 personnes.

Pourquoi le groupe Mory Ducros a-t-il déposé le bilan ?

Mory Ducros est le fruit de plusieurs restructurations qui ne lui ont pourtant pas permis d'affronter la crise économique et la guerre des prix qui font rage dans le secteur.
Le groupe est issu de l'absorption de l'entreprise de messagerie Ducros Express par le transporteur Mory au 1er janvier 2013. Mais avant même cette fusion, les deux sociétés ne respiraient pas vraiment la santé.

Ducros Express est né en 2010 de l'activité malade de DHL Express France, qui a cédé sa messagerie au fonds d'investissements français Arcole Industries. Ce fonds spécialisé dans le retournement d'entreprises en difficulté, a également acquis la branche messagerie du groupe Mory en 2011, après le redressement judiciaire du transporteur.
En 2012, l'ensemble a enregistré une perte d'exploitation de 65 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 670 millions d'euros. Ces derniers mois, l'entreprise, qui dispose d'une flotte d'environ 4 500 véhicules, a vu passer le nombre de ses agences en France de 115 à 84.


Que propose la direction de Mory Ducros ?

Arcole Industries, le propriétaire et actionnaire principal du transporteur de colis Mory Ducros, se dit prêt "à participer à une offre de reprise partielle" de cette société à côté d'autres partenaires. "Nous sommes disposés à participer à une offre de reprise partielle, aux côtés de partenaires et avec le soutien des pouvoirs publics, afin de constituer un réseau de messagerie viable dans la durée", a assuré le président d'Arcoles Industries André Lebrun au quotidien économique Les Echos de lundi 25 novembre 2013.


L'Etat peut-il sauver le groupe de messagerie ?

De son côté, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a tenu une conférence de presse vendredi 22 novembre sur la reprise de Mory Ducros. L'entreprise compte 85 sites, répartis sur toute la France. Le but est de "faire en sorte que le repreneur (potentiel) reprenne un nombre le plus important possible des sites et les emplois en plus grand nombre possible attachés à ces sites", a-t-il poursuivi. "Notre deuxième action, ce sont des reprises locales, site par site. (...) J'ai convoqué avec Frédéric Cuvillier (ministre des Transports) les préfets de région, ils seront présents mardi à Bercy pour étudier l'ensemble des situations", a ajouté le ministre. "Nous travaillons sur les deux types d'action de façon conjuguée", a-t-il encore détaillé. "Nous préférons une reprise globale", a-t-il néanmoins précisé.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité