Asnières-les-Dijon : une famille a été hospitalisée après une intoxication au monoxyde de carbone

6 membres d'une même famille ont été hospitalisés dimanche soir au centre hospitalier de Dijon à la suite -semble-t-il- d'une intoxication au monoxyde de carbone

Les 6 membres de cette famille d'Asnières-lès-Dijon ont été pris en charge par les pompiers dimanche soir vers 19h puis emmenés au CHU de Dijon. L'origine de l'intoxication -s'il s'agit bien d'une intoxication au monoxyde de carbone- serait une chaudière défectueuse qui aurait dégagé du CO, un gaz toxique qui entraîne maux de tête, nausées et vomissements et peut être mortel si rien n'est fait à temps. Le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France, elle cause une 100aine de décès chaque année.

Les consignes de sécurité

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz invisible, inodore, et non irritant qui résulte d’une combustion incomplète du bois, de butane, de charbon, d’essence, de fuel, de gaz naturel, de pétrole ou de propane.
Pour éviter les accidents, mieux vaut, chaque année, entretenir les appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié et faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié. Par ailleurs, il ne faut jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion. Enfin, ne pas oublier d'aérer quotidiennement votre habitation et ne jamais obstrue les grilles de ventilation, même par temps froid.
Les symptômes de l’intoxication : des maux de tête, des nausées, une confusion mentale, de la fatigue. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement et toucher plusieurs personnes. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort. La prise en charge dès les premiers symptômes doit être rapide et peut justifier une hospitalisation spécialisée. En cas de soupçon d’intoxication, aérez immédiatement les locaux, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112
=> tous les renseignements utiles sur le site du ministère de la Santé.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité