Quetigny : les salariés de Sanofi étaient en grève mardi 14 janvier

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.R

A l'appel des organisations syndicales, CFDT, CGT, FO du groupe pharmaceutique Sanofi, les salariés ont entamé une grève, mardi 14 janvier 2014. Des salariés du site de Quetigny ont suivi ce mouvement national. Ils ont débrayé entre 11 heures et 15 heures.

Mardi 14 janvier 2014, un mouvement de grève national a démarré chez Sanofi. A l'appel des syndicats CFDT, CGT et FO du groupe les salariés de plusieurs sites français ont débrayé entre 11h et 15h. Une dizaine de salariés du site de Quetigny, situé près de Dijon, a participé à cette grève. 

LES REVENDICATIONS

Leurs revendications portent sur l'obtention d'une augmentation des salaires. Ils demandent notamment une augmentation collective substantielle pour tous les salariés du groupe pharmaceutique. Mais ils réclament aussi un engagement de maintien des sites, des activités et des emplois chez Sanofi. Les syndicats souhaitent une négociation de la résorption de la précarité grâce à la transformation en CDI des postes pérennes occupés par des intérimaires en CDD. 

Les organisations syndicales dénoncent les plans de restructuration opérés au sein du groupe depuis cinq ans, qui auraient engendré la suppression de 4000 emplois CDI en France.

Dans un communiqué les syndicats ajoutent que selon eux : "le groupe Sanofi est le 3e groupe du CAC40 le plus profitable avec plus de 8.2 milliards d'euros de résultat net d'activités en 2012. 5 milliards et 250 millions d'euros ont été dilapidés en dividendes et rachat d'actions en 2013. L'argent généré par le travail des salariés doit servir à développer les activités, l'emploi, à une juste revalorisation des salaires et à l'amélioration des conditions de travail."