• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : une femme est en garde à vue au CHU après la découverte du corps d'un nourrisson au centre de tri des déchets

Le centre de tri des déchets de Dijon / © France 3 Bourgogne
Le centre de tri des déchets de Dijon / © France 3 Bourgogne

Marie-Christine Tarrare, procureur de la République de Dijon, a confirmé jeudi 16 janvier 2014 que le corps d'un nourrisson de sexe masculin avait bien été trouvé sur la chaîne de tri du centre de déchets du Grand Dijon. L'enquête se poursuit pour retrouver sa mère. 

Par B.l.

A la suite des révélations faites par certains médias nationaux, en dehors de tout contact avec le parquet de Dijon, Marie-Christine Tarrare a décidé d'apporter un certain nombre de précisions. 

Un nourrisson né à terme et viable

Le corps du bébé a été découvert mardi 14 janvier 2014 à 21h 30. Une autopsie a été réalisée mercredi 15 janvier, à l'IML (institut médico-légal) de Dijon. Le médecin légiste a confirmé qu'il s'agissait d'un nourrisson de sexe masculin, né à terme et viable. Des examens complémentaires sont en cours pour déterminer les causes du décès et pour savoir si cet enfant a respiré à sa naissance, précise le procureur. 

La DIPJ (direction inter-régionale de la police judiciaire) de Dijon a été saisie de l'enquête. "Les premières investigations ont permis de faire un rapprochement avec la situation d'une femme, dont les services de police de la Sûreté départementale avaient eu connaissance quelques jours auparavant. Les enquêteurs se sont rendus au domicile de cette femme, dans le nord du département, le mercredi 15 janvier, aux fins de vérifications. L'état de santé de cette femme a nécessité hier son hospitalisation au CHU de Dijon.

Une femme est en garde à vue au CHU de Dijon

Le recueil de certains indices ont conduit le parquet à faire notifier à cette personne, en fin d'après-midi hier, une mesure de garde à vue, laquelle a été renouvelée pour un délai de 24 h ce jour en fin de matinée. La personne suspectée est toujours hospitalisée et ses auditions ont toutes été réalisées en milieu médical", ajoute le procureur. 

Des analyses ADN, sollicitées en urgence, sont actuellement en cours afin de confirmer ou infirmer le lien entre cette femme et l'enfant décédé. Mais, "à cette heure, aucun lien certain ne peut être fait entre la femme entendue et l'enfant découvert mardi soir", conclut Marie-Christine Tarrare.



A lire aussi

Sur le même sujet

Le départ de Bruno Le Maire sous les huées

Les + Lus