Football : Dijon rate le coche à Lens, Auxerre accroché à Nîmes

La 20ème journée de Ligue 2 a commencé ce vendredi 17 janvier 2014. Auxerre a ramené un nul (2-2) de son déplacement à Nîmes. Même score cet après-midi, pour le DFCO  à Lens, après un match à rebondissements.

Par Christophe Tarrisse

Dijon avait tout pour se reLenser !

Pour le DFCO, le scénario est bien cruel. Les Dijonnais avaient fait le plus dur en à peine 7 minutes de jeu. Après un but splendide de Gastien d'entrée, Tavarès doublait la mise, et Dijon s'envolait (0-2, 7e). Mais petit à petit, la pression des Lensois, dans un stade Bollaert bien rempli, devenait de plus en plus forte. 

Et c'est logiquement, que Chavarria réduisait l'écart de la tête (1-2, 23e). Un but néanmoins entaché d'une position de hors-jeu. Lens poussait et l'arrière-garde dijonnaise tenait le coup jusqu'à l'expulsion de son défenseur Diallo. Bien que réduits à 10, les hommes d'Olivier Dall'Oglio semblaient tenir leur victoire. Mais l'inévitable Touzghar arrachait l'égalisation (2-2, 83e).

Dijon ramène donc un point de son déplacement dans le Nord, et reste à 4 points du poduim avant un autre duel au sommet lundi prochain à Angers (2ème de Ligue2).


Auxerre, mi figue mi raisin


Comme le verre à moitié vide ou à moitié plein, il y a deux façons de voir le résultat de l'AJ Auxerre lors de la 20ème journée de Ligue 2, disputée hier soir. Soit heureux d'avoir arraché un point dans les ultimes minutes, soit déçu d'avoir balbutié après avoir ouvert le score. C'est tout le paradoxe des Auxerrois après leur match d'hier chez les "Crocos" Nîmois, et ce alors qu'ils étaient privés de leur meilleur joueur, Paul-Georges Ntep, toujours en instance de départ.

Car c'est l'AJA qui a tiré la première. Dès la 21ème minute, Julien Viale trompait le portier adverse (0-1, 21e). Mais dix minutes plus tard, l'arbitre accordait un penalty aux Nîmois. Benméziane le transformait et égalisait (1-1, 32e). Un score de parité à la pause. Mais au retour des vestiaires, Nîmes accélérait et Nouri en profitait pour placer les siens devant (2-1, 51e).

Apathiques, les Auxerrois se révoltaient enfin dans le dernier quart d'heure en faisant le siège de la cage de Merville. Une pression récompensée à deux minutes de la fin, Sawadogo voyait son tir détourné par Sartre dans son propore but (2-2, 88e). Bernard Casoni pouvait souffler : "on s'en sort bien, grâce à un bon dernier quart d'heure". Mais Auxerre continue à faire du surplace a classement , les Icaunais sont 12èmes au classement avec 26 points, 9 de retard sur le podium et 6 d'avance sur le premier relégable. Prochain match, jeudi en coupe face à Dijon, et lundi en championnat face à Lens, pour une grosse affiche.


Sur le même sujet

Les + Lus