Bourgogne : certaines petites communes manquent de candidats pour les municipales

Dans certaines communes rurales, les volontaires ne se bousculent pas pour remplacer les élus sortants. Manque de temps, crainte de l'engagement, les raisons ne manquent pas. Le constat vaut notamment pour l'Yonne, département où un tiers des maires ne devrait pas se représenter.

La mairie de Châtel-Censoir (Yonne)
La mairie de Châtel-Censoir (Yonne)
Un mandat de maire, ou de conseiller municipal, serait-il devenu trop lourd à assumer ?
Quand ils proposent à leurs administrés de figurer sur une liste, certains élus s’entendent répondre que la fonction est devenue trop ingrate, qu’elle prend trop de temps, qu’elle engage trop de responsabilités.

Au changement des mentalités s’ajoute la réforme du mode de scrutin :
jusqu’à présent dans les communes de moins de 1 000 habitants, les électeurs pouvaient inscrire sur leur bulletin les noms qu'ils voulaient, y compris de personnes non candidates. Désormais, il est obligatoire de présenter une liste complète et paritaire.

Dans l'Yonne, de nombreuses communes peinent à boucler leurs listes. 
Ce que déplorent le maire et les élus de Châtel-Censoir, près de Vézelay.
Reportage : Baziz Djaouti et Claude Heudes. Avec : Bertrand de la Gravière, conseiller municipal sortant, Jean-Claude Nohain, maire de Châtel-Censoir (SE), 

durée de la vidéo: 01 min 26
Témoignages d'élus

Le constat doit-il être généralisé ?
Réponse au lendemain du 6 mars, date limite du dépôt des candidatures en préfecture.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 ruralité politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter