Fin de l'aéroport Dijon-Bourgogne : les élus écologistes dénoncent la faillite et le gaspillage d'argent public

Mercredi 14 mai, les élus Europe Ecologie - Les Verts au Conseil Régional de Bourgogne et au Grand Dijon ont dénoncé par un communiqué la faillite de l'aéroport Dijon-Bourgogne. Selon eux, la structure aéroportuaire était vouée à l'échec, et le plan "Renaissance 2006" n'a servi à rien.

Philippe Hervieu, président du groupe Europe Ecologie-Les Verts au conseil régional de Bourgogne
Philippe Hervieu, président du groupe Europe Ecologie-Les Verts au conseil régional de Bourgogne

Convention "Renaissance 2006"

Cette convention visait à relancer le trafic commercial de l'aéroport Régional de Dijon, par des subventions venant des collectivités locales. 
Par un communiqué du Groupe Europe Ecologie Les Verts, les élus écologistes déclarent :
"Les élus écologistes ont dénoncé, durant toutes ces années, les incohérences écologiques et économiques de ce projet, ainsi que la surestimation coupable des prévisions de trafic. La reconnaissance de leur avis aurait évité bien des gaspillages d'argent public et des licenciements de personnels."

Des échecs sur 3 tableaux

Les Ecologistes ajoutent que le plan Renaissance était voué à l'échec pour trois raisons :

Utilisation de l'argent public

Les élus écologistes préfèrent conclure sur une meilleure utilisation de l'argent public, celle qui permet de créer des emplois durables :
"Au moment où l'argent public devient rare, les élus EELV continueront à promouvoir les choix améliorant concrètement le quotidien de nos concitoyens (cadre de vie, déplacements collectifs, mobilités actives, tarification sociale), créant ainsi des emplois durables."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie transports aériens