Cet article date de plus de 6 ans

Longvic : le départ des derniers Alphajets de la BA 102 est prévu pour le 28 juin

Ce sont nos confrères du Bien Public qui l'annoncent vendredi 23 mai dans leurs colonnes : la célèbre base aérienne 102 de Dijon-Longvic va perdre ses derniers avions de chasse, le 28 juin, et l'escadron des services de la circulation aérienne, par une note de la Direction Générale de l'Avion Civile

Les légendaires Alphajets servaient à l'entraînement des pilotes et participaient à des exercices (archives)
Les légendaires Alphajets servaient à l'entraînement des pilotes et participaient à des exercices (archives) © FTV

100 ans d'aviation militaire vont disparaître

Avec le départ des Alphajets, cela va signer la fin d'un siècle d'aviation militaire.
La BA102 accueillait en 1914 le premier groupe d'aviation. C'est là également qu'est remis le premier drapeau de l'aviation militaire au capitaine Guynemer devant le front des troupes, le 13 mai 1916.

En 1949, chargé de la défense aérienne de la France, elle accueille la 2ème escadre de chasse et est la première base aérienne à être dotée d'avions à réaction De Havilland Vampire (DH 100).
La base est par la suite affectée en priorité de plusieurs générations d'avions d'armes Dassault :

Les Alphajets partent pour la Gironde

La base aérienne 120 "Commandant Marzac" va accueillir les Alphajets dijonnais. 
Cette base est très orientée vers l'entraînement et la formation des pilotes de chasse français et étrangers, l'entraînement au tir et les essais de munition. Elle est dotée d'une piste au standard OTAN de 2400 m de longueur et des installations correspondantes.
L'école de chasse franco-belge volant sur Alphajet est basée à Cazaux. Elle est chargée de former les futurs pilotes de chasse des deux nations.
La base forme également les futurs pompiers de l'air grâce à une aire à feu modernisée en 2005.

Bâle-Mulhouse assurera le contrôle aérien

Nos confrères du journal Le Bien Public nous apprennent aussi que :
C’est l’organisme de contrôle de l’aéroport de Bâle-Mulhouse qui « fournit le contrôle d’approche aux aéronefs au départ et à destination de Dijon-Longvic ».
Par ailleurs, « un organisme d’information de vol d’aérodrome est mis en place sur la plateforme de Dijon-Longvic, seuls les services d’information de vol et d’alerte sont rendus dans la circulation d’aérodrome ».

Le reportage de Maryline Barate et Christophe Gaillard à Longvic

Intervenants : Stéphanie Gauthier, Boulangère à Longvic - José Almeida Maire de Longvic (PS)
durée de la vidéo: 01 min 48
Départ Dijon BA 102


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée défense