Côte d’Or : le château de Bussy-Rabutin reprend des couleurs

Le château de Bussy-Rabutin en Côte d'Or est "remis en couleurs" par les bénévoles de l'association Terres et Couleurs
Le château de Bussy-Rabutin en Côte d'Or est "remis en couleurs" par les bénévoles de l'association Terres et Couleurs

En une journée, une cinquantaine de bénévoles ont métamorphosé les dépendances du château situé sur la commune de Bussy-le-Grand. Ils ont appliqué sur les communs du monument plus de 250 kg de peinture à l’ocre fabriquée sur place.

Par B.L.




De la peinture d'ocre pour le château de Bussy-Rabutin

Reportage de François-Marie Lapchine et Amélie Douay avec :
  • Félicien Carli, président de l’association "Terres et Couleurs"
  • Philippe Belaval, président du Centre des Monuments Nationaux
Roger de Rabutin, comte de Bussy et cousin de Madame de Sévigné, fut tenu à l’écart de la cour du Roi-Soleil pendant plusieurs années. Il occupa son exil en décorant le château familial de Côte d’Or.

Cette fois, ce sont des bénévoles venus de toute la France qui ont entrepris de redonner des couleurs au château de Bussy-Rabutin. Dès 10h du matin samedi 24 mai 2014, ils ont appliqué une première couche de peinture sur les portes, les fenêtres et les volets des communs du monument. Ce grand chantier collectif s'est déroulé dans une ambiance festive. La deuxième couche de peinture a été appliquée entre 14h30 et17h30. Puis, ce fut le nettoyage des outils avant un cocktail pour célébrer la fin du chantier.

 / ©
/ ©

Bussy-le-Grand est la 21e commune de France à participer à l’opération "couleurs locales". Celle-ci est organisée par Terres et Couleurs, qui a vu le jour il y a 19 ans. Cette association de loi 1901 veut relancer l’utilisation des pigments naturels minéraux. C’est pourquoi elle organise régulièrement des événements afin de promouvoir les ocres et les terres colorantes (terre de Sienne, terre d'ombre, terre verte...).

"La peinture à l’ocre a de nombreuses qualités : elle rend les bois imputrescibles, elle est non toxique, elle résiste aux ultra-violets, etc", explique Félicien Carli, président de l’association "Terres des Couleurs". "Grâce à ce matériau traditionnel, il est possible de retrouver les couleurs originelles de nos maisons et de lutter contre la mode des lasures et des peintures blanches, bleues et vertes. "
On peut aussi rappeler que la Bourgogne était au 19e siècle, la première région au monde productrice d'ocres.

Côte d’Or : le château de Bussy-Rabutin reprend des couleurs

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus