Lucenay-les-Aix : La ressource en charbon du Sud-Nivernais refait parler d'elle

Le sud-nivernais présente toujours les traces de l'opposition au projet d'exploitation de sa ressource en charbon depuis 2009 / © FTV
Le sud-nivernais présente toujours les traces de l'opposition au projet d'exploitation de sa ressource en charbon depuis 2009 / © FTV

En 2009 dans le sud nivernais, après 3 années de tension entre des industriels et la population, l'Etat disait non à l'exploitation d'une mine de charbon à ciel ouvert sur les communes de Lucenay-les-Aix et Cossaye. 5 ans plus tard, le charbon nivernais refait parler de lui.

Par F.L.

Linc Energy, société australienne, souhaite exploiter le gisement

Récemment, les habitants du Sud-Nivernais ont découvert dans la presse le projet de Linc Energy, entreprise australienne, qui souhaite exploiter le gisement nivernais de charbon en le transformant en gaz.
Le gisement dans cette région serait un des plus importants d'Europe, il représenterait environ 250 millions de tonne de charbon.

En 2009, le gouvernement avait dit "stop !"

Le 16 décembre 2009, Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, avait décidé de rejeter les demandes de concession présentées pour le projet d'exploitation d'une mine de charbon dans le département de la Nièvre.
M. Borloo avait précisé que l'exploitation d'une mine de charbon en France "ne pourrait présenter un intérêt que si l'extraction et l'utilisation du charbon étaient réalisées dans des conditions particulièrement exemplaires, notamment sur le plan environnemental"

Une opposition des écologistes dès l'annonce du projet en 2006

Le projet, déposé en juillet 2006 au ministère de l'Industrie, était combattu par les Verts et par un collectif "Stop charbon" très actif.
Plusieurs demandes de concession pour une durée de 50 ans avaient été déposées en 2006, notamment par la Société des ressources énergétiques du Nivernais (Seren) et par Valorca, pour exploiter un gisement estimé à 250 millions de tonnes de charbon sur le site de Lucenay-lès-Aix/Cossaye dans la Nièvre.
Le projet, accompagné d'une centrale thermique d'une capacité de 1.000 mégawatts, était estimé à 1,4 milliard d'euros, dont 1 milliard pour la centrale électrique, et devait créer 1.000 emplois pendant la phase de sa construction, dont 400 devaient rester par la suite.

Le site du fournisseur d'énergie australien Linc Energy est disponible sur ce lien : http://www.lincenergy.com

Le reportage de Régis Guillon et de Fabien Madigou

Intervenants : Christophe Peltier, Agriculteur à Lucenay-les-Aix et président Association de défense du Sud Nivernais - Jean-Noël Lebras, Président de la Communauté de communes du Sud Nivernais
Lucenay-les-Aix : le gisement de charbon du sud nivernais refait parler de lui
C'était en 2009 dans le sud nivernais : Après 3 années de tension entre des industriels et la population, l'Etat disait non à l'exploitation d'une mine de charbon à ciel ouvert sur les communes de Lucenay-les-Aix et Cossaye … 5 ans plus tard, le charbon nivernais (un gisement de 250 millions de tonnes, le plus important d'Europe) refait parler de lui. Il y a quelques jours, les habitants ont découvert dans la presse le projet de Linc Energy, une entreprise australienne qui souhaiterait exploiter le gisement nivernais en le transformant en gaz. Et si ce projet est encore loin de voir le jour, sur place, il suscite déjà des inquiétudes. Régis Guillon et Fabien Madigou




Sur le même sujet

Les + Lus