Tram : une pêche miraculeuse

A Besançon, la pêche aux barrières et autres cônes de chantier du tram est ouverte pour trois jours dans le Doubs...

Par Emilie Dinjar

Entre 200 et 300 barrières et des dizaines de cônes jetés à l'eau... Le fruit de week-end agités et de soirées bien arrosées dans les rues de Besançon durant le chantier du Tram. Depuis hier, trois plongeurs scaphandriers sont partis à la pêche pour récupérer ce menu matériel dans le Doubs, du côté des ponts Battant, Canot, de la République, Denfert-Rochereau et du quai Veil Picard... La quantité de barrières commençait à gêner la navigation des plaisanciers, qui ont fait leur retour avec les beaux jours...


On écoute Hervé Girardot, Responsable du projet infrastructure du tram de Besançon, et Jérémy Le Gall, plongeur scaphandrier, au micro de Fabien Fougère.


Repéchage des équipements du tram
  

Sur le même sujet

Municipales : François Rebsamen annoncera sa candidature à sa propre succession après Noël

Les + Lus