L’éclairage sur la rocade Est de Dijon la nuit, c’est terminé

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

À compter du lundi 21 juillet 2014, les voies principales de la rocade Est de Dijon ne seront plus allumées la nuit. En revanche, les échangeurs (qui sont en continuité avec le tissu urbain) resteront allumés.


La fin de l’éclairage de la rocade Est de Dijon interviendra dans la nuit du lundi 21 au mardi 22 juillet 2014. Cette décision a été prise par Dijon, Longvic et Saint-Apollinaire, c’est à dire les trois communes qui finançaient jusque-là l’éclairage en continu de cet axe routier.

Pourquoi cette décision a-t-elle été prise ?

La question de l’éclairage s’est posée lors de l’ouverture de la Lino (Liaison Nord de l'agglomération Dijonnaise) qui relie la rocade Est (à la hauteur du rond-point Pompidou à la Toison d'Or) à l'A38 (à Plombières-les-Dijon). Cette nouvelle portion de route, qui a été mise en service en février 2014, n’est pas éclairée.

Cela a donc amené à se réinterroger sur le cas de la rocade Est de Dijon. Dans une logique d'homogénéité avec la Lino, comme cela a été fait pour la vitesse limitée à 90km/h, les maires (en accord avec la préfecture) ont donc décidé, de procéder à l'arrêt de l'éclairage des voies rapides.

Quels avantages y a-t-il à couper la lumière ?

En n’éclairant plus les voies la nuit, les trois communes vont faire des économies importantes. En effet, l'entretien de l’éclairage et la consommation d’électricité sur la rocade représentent 60 000 euros par an.

Cela permettra aussi de réduire la "pollution lumineuse" engendrée par l'éclairage artificiel nocturne, qui a des conséquences néfastes sur la faune, la flore et les écosystèmes.


Cette décision est-elle unique en France ?

L’agglomération dijonnaise n’est pas la seule à éteindre les lumières sur les voies rapides.
D’autres villes ont déjà ouvert la voie : "130 km d'autoroute en Île-de-France en 2010; la rocade Ouest de Bordeaux et celle de Roanne l'an dernier. La Belgique, qui était pionnière dans le domaine depuis les années 50, a également changé de politique en 2011.

Ces diverses expériences n'ont pas entraîné une hausse des accidents, au contraire : sur les sections tests éteintes en 2007 et 2008 en Île-de-France, la baisse des accidents était respectivement de 59 et 67 % ; pendant le même temps le réseau de référence baissait de 58 %", concluent les communes de Dijon, Longvic et Saint-Apollinaire.



durée de la vidéo: 01 min 19
L’éclairage sur la rocade Est de Dijon la nuit, c’est terminé

Reportage de Tiphaine Pfeiffer et  Elvire Simon avec :
  • André Gervais, adjoint au maire de Dijon, délégué à l'équipement urbain et à la circulation
  • des automobilistes