Pourquoi le taux du Livret A tombe-t-il à 1% à partir du 1er août ?

Près de 95,5% des Français possèdent un Livret A, indique le ministère de l'Economie. / © AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN
Près de 95,5% des Français possèdent un Livret A, indique le ministère de l'Economie. / © AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

A partir du vendredi 1er août 2014, la rémunération du Livret A passe à 1% au lieu de 1,25%. Le Livret A atteint un niveau historiquement bas.

Par B.L.


Le Livret A, créé en 1818, partie des placements favoris des Français : ils sont 95,5% à en posséder un, selon le ministère de l'Economie. Les épargnants peuvent y placer jusqu'à 22.950 euros. En passant à un taux de rémunération annuel de 1%, c’est la première fois qu’il rapportera aussi peu. 

Pourquoi le taux du Livret A baisse-t-il ?

Du côté du ministère de l'Economie, on déclare que même à 1%, le taux du Livret A "reste bien au-dessus de l'inflation actuellement constatée" et "permettra donc à l'épargne des Français de continuer à être correctement rémunérée, tout en favorisant un financement moins coûteux et abondant du logement social". "Selon la formule de calcul, ce taux aurait dû être ramené à 0,5 %,  mais le gouvernement a préféré préserver la rémunération de l'épargne des Français", déclare Bercy.

Quels sont les autres livrets d'épargne qui baissent ?

Du coup, les autres livrets d'épargne voient aussi leurs taux baisser :
  • le Livret de développement durable (LDD) passe de 1,25% à 1%
  • le Livret d'épargne populaire (LEP) de 1,75% à 1,50%.
  • A noter que le taux du CEL est maintenu à 0,75%.

Pourquoi l'assurance-vie tire-t-elle son épingle du jeu ?

Au mois de juin 2014, le Livret A a enregistré une décollecte nette (retraits supérieurs aux dépôts) de 130 millions d'euros.
En revanche, l'assurance-vie est en bonne santé : en juin, les dépôts des épargnants ont été largement supérieurs aux retraits, à hauteur de 1,2 milliard d'euros.

L'assurance-vie bénéficie d'un fort niveau d'attractivité, lié notamment à sa rémunération intéressante (2,8% en moyenne pour les fonds en euros en 2013) et à la stabilité fiscale promise par l'Etat. Depuis le début de l'année, cette collecte nette s'élève au total à 10,3 milliards d'euros.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus