• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Histoires 14-18 il y a cent ans : Auguste Odde

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Par Caroline Jouret

Il s'appelait Auguste Odde. il était originaire du Var. Mobilisé le 1er août 1914, il a été fusillé le 19 septembre, victime collatérale d'une politique qui mit à mal l'Union Sacrée, suite à l'échec des offensives en Lorraine.

Le 24 Août un article publié dans " Le Matin", journal publié à un million et demi d'exemplaires, fait état de la faiblesse dont aurait fait part les Provencaux. 
Comment un tel article relatif aux opérations militaires a-t-il pu être publié, alors que la censure l'interdisait? Tout simplement, parce que son auteur (un sénateur) aurait agi sur l'ordre du ministre de la guerre.
 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne
L'article met le feu à tout le midi désigné comme bouc-émissaire.
Un médecin militaire convaincu de la couardise des méridionaux, examine des soldats blessés et établit qu'il se sont blessés volontairement. 
Deux hommes sont exécutés: Joseph Tomasini et le Varois Auguste Odde.

Mais quelques jours plus tard un autre médecin découvre que ces hommes ont bel et bien été blessés par des projectiles Allemands.
La campagne de diffamation à l'égard du midi marqua profondément les esprits, les soldats méridionaux furent régulièrement victimes quolibets et il a fallu attendre l'après-guerre pour voir des monuments leur rendant hommage.

Quant aux soldats fusillés, ils furent réhabilités en septembre 1918.
La mère d'Auguste Odde refusa de recevoir la croix de guerre et les médailles remises à titre posthume à son fils.

Ce neuvième épisode de la collection de reportage " Histoires 14-18 il y a cent ans " est présenté par par Laurent Parisot, de France 3 Lorraine
Histoires 14-18 : Auguste Odde
 

 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus