Dijon : La majorité des élus au conseil municipal soutient la police municipale

Policiers municipaux de Dijon, le jeudi 29 janvier 2015. / © FTV
Policiers municipaux de Dijon, le jeudi 29 janvier 2015. / © FTV

Un SDF de 26 ans s'est donné la mort à Dijon vendredi 29 août. Un geste irréparable, alors que son chien avait mordu un policier municipal, l'animal avait été placé ensuite en refuge SPA. Les élus du conseil municipal réagissent en soutien au travail des policiers.

Par F.L.

Rappel des faits

Jeudi 28 août, des policiers municipaux viennent contrôler un groupe de SDF, rue de la Liberté. Au moment où l'un des SDF prend ses affaires, son chien attaque un policier. Le SDF est placé en dégrisement, son chien emmené dans un refuge de la SPA.
Le jeune homme de 26 ans n'aurait pas supporté être séparé de son animal, et s'est donné la mort le lendemain.

Les élus de la majorité du conseil municipal réagissent en soutien au travail de la police municipale

Mardi 2 septembre, un communiqué de presse émanant de la ville de Dijon vient en soutien aux policiers municipaux :

"Une police municipale garante de la tranquillité publique et au service de tous les citoyens.

Les élus de la majorité du conseil municipal de Dijon expriment toute leur émotion après le suicide d’un sans domicile fixe. Tout en comprenant l’émoi suscité par ce dramatique événement, ils tiennent à témoigner toute leur solidarité à la police municipale, qui peut être fière de la qualité du travail réalisé quotidiennement par ses agents, en liaison avec la police nationale.*

La police municipale veille à la tranquillité publique à Dijon mais joue également un rôle de médiation et de prévention auprès des SDF. Il faut rappeler, à ce sujet, que Dijon, ville solidaire, a confié à la Sdat une mission d’accueil, qui représente un engagement financier de 93 000 euros par an : les personnes sans domicile fixe sont orientées vers le gymnase Kennedy, où elles peuvent se doucher, se restaurer, laver leur linge, participer à des activités… Mais, par ailleurs, les policiers municipaux ont pour mission de s’assurer que les arrêtés municipaux sont respectés par tous, sans exception. En l’occurrence, pour d’évidentes raisons de sécurité, les chiens doivent être tenus en laisse dans les espaces publics.

Personne ne peut nier que la présence de SDF avec des chiens dans les rues du centre-ville de Dijon provoque de nombreuses réactions de la part des riverains, des commerçants et des passants. Cet été, un molosse non tenu en laisse a dévoré un petit chien place Saint-Bernard. Suite à cet incident et afin de prévenir d’éventuels accidents (morsure d’un enfant par exemple), la police municipale a renforcé ses contrôles, à la demande du maire. La ville de Dijon appelle tous les propriétaires de chien à adopter un comportement responsable en tenant leur animal en laisse, et en le muselant si c’est nécessaire, au centre-ville comme dans tous les quartiers.

Afin de garantir la qualité de vie pour tous à Dijon, la police municipale, en lien avec les services sociaux, poursuivra sa mission au service de la tranquillité et de la salubrité publiques, mais également de la prévention, de la médiation et du renforcement du lien social.

Les élus de la majorité du conseil municipal de Dijon"


Marche blanche prévue en fin de semaine

Les amis du SDF décédé souhaitent organiser une marche blanche samedi 6 septembre à 18 heures en hommage à leur camarade décédé.

Le reportage de Michel Gillot et Jean-Louis Saintain

Intervenants :
  • Fleur Karimi, Etudiante en droit, camarade de Mika
  • Katia Pillet, Association Tends La Main
  • Kevin, camarade de Mika

Dijon : marche blanche SDF
Vendredi dernier, (29 août) un jeune SDF s'est suicidé dans une rue de Dijon. La veille, il avait fait l'objet d'un contrôle policier et avait passé la nuit au poste, avant d'être relaché dans la matinée. Choqués par ce drame, les personnes de la rue organiseront samedi une marche blanche à la mémoire de Mika, mais aussi de plusieurs autres d'entre eux morts dans la rue ces derniers mois à Dijon. Reportage Michel Gillot et Jean-Louis Saintain.

 








Sur le même sujet

Les + Lus