Thomas Thévenoud est considéré comme une “brebis galeuse” par les socialistes de Bourgogne

Le député de Saône-et-Loire Thomas Thévenoud est aujourd'hui comparé à un "procureur qui voulait laver plus blanc que blanc". / © AFP PHOTO / ERIC PIERMONT
Le député de Saône-et-Loire Thomas Thévenoud est aujourd'hui comparé à un "procureur qui voulait laver plus blanc que blanc". / © AFP PHOTO / ERIC PIERMONT

Les commentaires de plus en plus virulents se multiplient pour exiger que le député de Saône-et-Loire Thomas Thévenoud abandonne ses mandats. L’élu bourguignon n’a pas payé ses impôts pendant plusieurs années, ni le loyer de son appartement parisien.

Par B.L.


Une "brebis galeuse" pour François Rebsamen

En Bourgogne, au sein de son propre camp, les réactions fusent contre l’attitude de Thomas Thévenoud, qui s’accroche à ses mandats, après avoir été congédié du gouvernement et du Parti socialiste.

Le ministre du Travail François Rebsamen a qualifié l'ex-secrétaire d'Etat au commerce extérieur de "brebis galeuse".
"Les brebis galeuses, il y en a partout. Là il y en a une, c'est vrai", a déclaré le ministre sur RTL mercredi 10 septembre 2014. François Rebsamen a aussi comparé Thomas Thévenoud à un "procureur qui voulait laver plus blanc que blanc".

"Je me méfie toujours des procureurs qui veulent laver plus blanc que blanc, or j'ai remarqué qu'il était toujours à la pointe de ces combats", a dit l’ancien maire de Dijon au sujet de M.Thévenoud, qui avait participé à la commission sur la transparence et avait critiqué l'ancien ministre Jérôme Cahuzac et ses comptes à l'étranger.

"Je suis abasourdi, sidéré", a déclaré François Rebsamen, qui assure que "personne" ne se doutait de la situation fiscale de M.Thévenoud. "Il n'est plus au parti socialiste, il n'est plus au groupe socialiste, il sera redevable devant ses électeurs. Il ira voir, je ne doute pas du résultat", a-t-il ajouté.

Thomas Thévenoud fait l'unanimité contre lui

D’autres élus socialistes de Saône-et-Loire avaient déjà marqué leur réprobation face au comportement de leur ancien collègue.

  • "Cet événement a entaché l’élu. Le parti a tranché puisqu’il est exclu du Parti socialiste et du groupe. Après, c’est son affaire personnelle, sauf que je pense que ca va être très difficile pour lui d’intervenir sur les territoires", a dit Édith Gueugneau, députée de la circonscription de Saône-et-Loire (DVG).
     
  • "Je considère que c’est choquant ce comportement. Pour autant, je ne suis pas dans les indignations vertueuses lorsqu’un homme est à terre", a expliqué Cécile Untermaier, députée de la circonscription de Saône-et-Loire (PS).
     
  •  
  • "Je pense que Thomas Thévenoud ne peut pas rester conseiller général de Saône-et-Loire et je le lui ai dit"», a précisé Rémi Chaintron, président PS du département de Saône-et-Loire, au micro de France 3 Bourgogne mardi 9 septembre 2014.
     
  •  
  • "Quand on n'est pas digne d’être au gouvernement, on n'est pas digne d'être à l'Assemblée", a asséné Philippe Baumel, député PS de la 3e circonscription de Saône-et-Loire, un des premiers à réagir vendredi 5 septembre 2014.
     
  •  
  • "Je considère qu’il n’a plus sa place parmi nous", estime de son côté Christian Paul, député de la 2e circonscription de la Nièvre (PS).
Pour l’instant, malgré l’énorme pression exercée contre lui par les élus du PS et ceux de toute la classe politique, Thomas Thévenoud refuse d'abandonner ses mandats de député et de conseiller général.

A lire aussi

Sur le même sujet

Episode 4

Les + Lus