Cet article date de plus de 6 ans

Sénatoriales en Bourgogne : comment ça marche?

Le dimanche 28 septembre 2014, les grands électeurs bourguignons devront désigner 8 représentants pour siéger à la Haute-Assemblée. Le scrutin concerne 3 des 4 départements de la région : la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et l'Yonne.

Une séance de questions au gouvernement au Sénat en juillet 2014.
Une séance de questions au gouvernement au Sénat en juillet 2014. © Maxppp
Pour rappel, le Sénat est renouvelé par moitié tous les trois ans.
Ces élections sénatoriales 2014 ne concerne donc que la série 2 soit 58 départements de métropole, auxquels il faut ajouter un département et 4 collectivités d'Outre-mer. Au total, 178 sièges sont à renouveler.

Seuls les grands électeurs sont appelés aux urnes, à savoir les députés, les sénateurs, les conseillers régionaux et les conseillers généraux ainsi que les représentants des conseils municipaux qui représentent d'ailleurs 95% de ces grands électeurs.
A noter que le vote est obligatoire, contrairement à toutes les autres élections.

Deux modes de scrutin sont prévus.

Le scrutin majoritaire


Dans la région, il ne concerne que l'Yonne. En effet, ce mode de scrutin s'applique aux départements qui ne désignent qu'un ou deux sénateurs.
Dans l'Yonne, deux sièges sont à pourvoir pour succèder à Pierre Bordier et Henri de Raincourt, tous deux UMP et tous deux à nouveau candidats. *

Pour être élu au 1er tour, un candidat doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés et il doit recueillir un nombre de voix au moins égal au quart des électeurs inscrits.
En cas de second tour, la majorité relative suffit.
Le 1er tour se déroulera de 8h30 à 11h et, le cas échéant, le second tour aura lieu de 15h30 à 17h30.

Le scrutin à la proportionnelle


La Côte-d'Or et la Saône-et-Loire sont toutes les deux concernées par ce mode de scrutin puisqu'elles désignent chacune 3 sénateurs.
La règle de la plus forte moyenne s'applique. 
Le scrutin est prévu de 9h à 15h.

En Côte d'Or, les sénateurs sortants sont François Patriat (PS), Isabelle Lajoux (PS) et Alain Houpert (UMP).
En Saône-et-Loire, les sortants sont tous UMP : Jean-Patrick Courtois, Jean-Paul Emorine et René Beaumont.

Les candidatures doivent être déposées dans les préfectures avant demain, vendredi 12 septembre 2014 à 18h.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections sénatoriales politique