• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Guillaume Larrivé est un des jeunes élus sur lesquels Nicolas Sarkozy mise pour son retour

Guillaume Larrivé, député de la 1re circonscription de l'Yonne / © AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK
Guillaume Larrivé, député de la 1re circonscription de l'Yonne / © AFP PHOTO / PATRICK KOVARIK

Le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique est annoncé pour la fin de la semaine prochaine. L’ancien président de la République veut transformer l'UMP en vue de la présidentielle de 2017. Il mise sur les jeunes et notamment sur le député de la 1re circonscription de l’Yonne.

Par AFP


Comment Nicolas Sarkozy compte-t-il revenir ?

Sa personnalité jugée trop "clivante" l'avait en partie conduit à la défaite. Comment l'ancien président peut-il revenir sur le devant de la scène sous les traits d'un homme nouveau? Nicolas Sarkozy, qui s'apprête à briguer la présidence de l'UMP, a de toute évidence beaucoup réfléchi à la question pendant deux ans et demi.

Il n'avait pas encore quitté l'Elysée qu'il songeait déjà à son éventuel retour. "Je veux vous voir tous les mois, je veux revisiter mon quinquennat (...) et si la situation se présente... il ne faut jamais dire jamais", affirmait-il devant ses proches dans la semaine qui suivit sa défaite.

Qui sont les jeunes de l'UMP qui s'engagent derrière l'ancien président ?

Depuis, ses locaux du 77 rue de Miromesnil, dans le 8e arrondissement de Paris, n'ont pas désempli. L'ancien président reçoit beaucoup. Certains sont déjà des politiques aguerris, comme Laurent Wauquiez ou Nathalie Kosciusko-Morizet, qui furent ses ministres. Ceux-là pourraient se voir confier d'importantes responsabilités à l'UMP. 

Nicolas Sarkozy veut transformer l'UMP en une "grande formation politique moderne et décentralisée" - même le nom du mouvement serait changé, selon des proches. L’ancien président de la République compte aussi sur quelques nouveaux, notamment ceux issus de la vague bleue des municipales de mars. 


Parmi les invités du "77", il y a Guillaume Peltier, maire de Neung-sur-Beuvron (en Sologne) et Geoffroy Didier, avec qui il a fondé la Droite forte. Guillaume Larrivé, candidat malheureux aux municipales à Auxerre et actuel député de la 1re circonscription de l'Yonne, fait aussi partie des proches. Cet ancien conseiller juridique de Nicolas Sarkozy à l'Elysée fut aussi ancien directeur-adjoint au cabinet de Brice Hortefeux au ministère de l'Intérieur. Plus récemment, Guillaume Larrivé avait été chargé par Jean-François Copé de diriger la campagne de l'UMP pour les élections européennes de mai 2014.

L'ex-chef de l'Etat peut également compter sur des associations de jeunes, notamment "Génération Sarkozy". "On sent un tsunami derrière Sarkozy", assure Antony Dodeman, conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine.
Plus modestement, Michaël Miguères, élu du XVIe, avertit que "le retour de Nicolas Sarkozy ne réglera pas tout. A nous militants d'aller sur le terrain montrer aux Français qu'on a changé", dit-il prudemment.

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus