Chalon-sur-Saône : un propriétaire de chevaux comparaît pour maltraitance sur animaux

Un exploitant agricole, installé à Saint-Germain-du-Bois, est jugé par le tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône pour maltraitance sur animaux. Il n'avait plus les moyens d'entretenir correctement ces chevaux.

Les gendarmes et les services vétérinaires sont intervenus en octobre 2013 pour enlever les chevaux à son propriétaire.
Les gendarmes et les services vétérinaires sont intervenus en octobre 2013 pour enlever les chevaux à son propriétaire.
Cet exploitant est Suisse-allemand. Même s'il vit depuis des années en France, son avocate a demandé un interprète. C'est la raison pour laquelle l'audience a été reportée en janvier prochain.

L'an dernier, les autorités sont intervenues pour retirer à cet exploitant agricole 18 chevaux sur les 35 qu'il possédait. Ce sont les plus affaiblis qui lui ont été enlevés. L'un d'eux a dû être euthanasié. Ils présentaient un défaut de soins important, notamment au niveau de la dentition, et des signes de malnutrition. Cet homme d'une soixantaine d'années a expliqué n'avoir plus les moyens financiers pour s'occuper de son élevage.

Ces bêtes ont été confiées à une association suisse qui vient au secours des chevaux maltraités, le refuge de Darwyn. Cette ONG, qui possède quelques équidés en retraite à quelques kilomètres de cette ferme, avait également alerté les autorités sur la situation. Les services vétérinaires avaient effectué quatre inspections l'année précédente. Mais à l'approche de l'hiver 2013, la préfecture a décidé d'intervenir. Les chevaux n'étaient plus rentrés. Certains n'auraient pas survécu à la chute des températures.


Voir le reportage de Stéphane Robert et Gabriel Talon avec :
- Anouk Thibaud (Présidente association refuge de Darwyn)
- Nathalie Gourrat (Avocate de l'association refuge de Darwyn) 


durée de la vidéo: 01 min 32
Procès chevaux maltraités

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter