Dijon : des Lycéens discutent avec une cosmonaute Russe… dans les étoiles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Muriel Bessard .

C’est une prouesse technique qui a eu lieu ce jeudi matin au Lycée européen Charles de Gaulle à Dijon : des élèves de l'option russe ont établi un contact radio pour parler avec une femme en russe… et dans l’espace !

Ils étaient 130 élèves à vivre ce moment d’histoire au Lycée Charles de Gaulle de Dijon. 130 à pouvoir discuter avec la cosmonaute russe Elena Serova qui a pris place à bord de la Station Spatiale Internationale il y a quelques jours et pour 6 mois.



La conversation se poursuivra par mail!

Beaucoup d'élèves avaient prévu de poser des questions. mais la communication avec Elena Serova était limitée et les réponses longues! Du coup, tout le monde n'a pas pu intervenir. Les échanges se poursuivront donc dans les mois qui suivent à travers le blog de la Station Spatiale Internationale (site en russe en cliquant sur ce lien). 



L'objectif est de susciter des vocations féminines

L’opération a été lancée par Fabrice Diot, leur professeur de SVT (Sciences et vie de la terre), passionné d'astronomie, russophone et qui donne ses cours en russe. Il souhaite par ce biais inciter les filles à envisager des carrières scientifiques. Elles ne représentent que 25% des effectifs dans les métiers scientifiques et elles ne sont que 10% à être allées dans l’espace, un lieu encore largement réservé aux hommes. L'association "Femmes et sciences" créée il y a 14 ans tente de changer la donne. 



Le reportage de Fanny Borius, Daniel Waxin et Aurélien Marone-Missud avec :

  • Elisa
  • Théa
  • Fabrice Diot, professeur de SVT russe et initiateur du projet
  • Sylvaine Turck-Chieze, astrophysicienne et Présidente de "Femmes et Sciences"
durée de la vidéo: 02 min 06


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité