Cet article date de plus de 6 ans

Grand Dijon : quel avenir pour la BA 102 ?

Un premier comité de suivi s’est réuni hier à la préfecture de Dijon (Côte-d'Or). Une vingtaine de personnes, dont de nombreux élus, se sont retrouvés autour du préfet.
Après l'annonce de la fermeture de la Base aérienne 102 de Dijon-Longvic, un premier comité de suivi s’est réuni hier à la préfecture de Dijon. Une vingtaine de personnes, dont de nombreux élus, se sont retrouvés autour du préfet.

Vers une redynamisation du site

C'est lui qui est chargé d’assurer la mise en oeuvre du dispositif d’accompagnement territorial et économique du site. Il faudra également définir les termes d'un contrat de redynamisation, qui sera ensuite « soumis à une instance ministérielle chargée de le valider », a précisé le préfet. Après validation, le comité aura 4 ans pour le mettre en œuvre à raison de 3 à 4 réunions par an.

Eric Delzant, préfet de Côte-d’Or et de la région Bourgogne :

durée de la vidéo: 00 min 40
Eric Delzant, préfet de Côte-d'Or


Le départ des 1200 militaires et civils de la base aérienne de Longvic est acté pour la fin 2016.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée défense