• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Accidents au monoxyde de carbone : les pièges à éviter

Un plombier détecte un éventuel dégagement de monoxyde de carbone sur une chaudière à gaz / © MaxPPP
Un plombier détecte un éventuel dégagement de monoxyde de carbone sur une chaudière à gaz / © MaxPPP

Avec une centaine de décès par an, le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité par toxique en France. Voici quelques conseils pour éviter tout accident.

Par Vanessa Hirson


Comment limiter les risques ?

Les propriétaires doivent être vigilants. Il est conseillé de vérifier les appareils de chauffage à combustion qu’il soit bois, charbon, fuel, gaz naturel, butane, propane, essence, pétrole…

Un état défectueux, le manque d’entretien et une mauvaise installation de votre appareil de chauffage augmentent les risques d’un accident notamment lorsqu’ils sont situés  dans un endroit non ou mal ventilé.
Un groupe électrogène ou un chauffage mobile d’appoint utilisé abondamment accroît également les dangers.


Les symptômes

Apparition de maux de tête, fatigue, nausées. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il est donc important d’agir très vite.


Que faire en cas de suspicion d’intoxication ?

Aérez immédiatement les pièces, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).



Quelques chiffres

Selon une source ministérielle, en France, entre le 1er septembre 2014 et le 29 octobre 2014, 81 épisodes d’intoxication au monoxyde de carbone, ont été signalés au système de surveillance de l’InVS, l’Institut national de Veille Sanitaire, impliquant 255 personnes.
(Source : Santé.gouv.fr)

Sur le même sujet

Dijon : festival VYV, demandez le programme et le mode d'emploi !

Les + Lus