• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le plan Grand Froid déclenché en Bourgogne

Le préfet de Côte-d'Or a activé ce samedi le niveau jaune du plan départemental "temps froid". Il est demandé de signaler toute personne en détresse sur la voie publique en appelant le 115. La Saône-et-Loire a fait de même ce dimanche. L'Yonne a renforcé son dispositif pour les sans-abris. 

Par Christophe Tarrisse

Des températures ressenties comprises entre -10 ° et -18° le matin et négatives l’après midi sont annoncées par Météo  France pour les jours à venir. En conséquence, le Préfet de la Côte d’Or a décidé d’activer à compter de 16 heures ce samedi le niveau «  TEMPS FROID » du plan départemental de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux des vagues de froid.

Voir le reportage de Fanny Borius, Cécile Claveaux et Lucile feuillebois au Foyer d'hébergement Sadi Carnot à Dijon avec : 

  • Jean-Thierry, musicien rwandais sans-abri
  • Chantal Miroy, éducatrice spécialisée, écoutante au 115
  • Thomas Vivien, travailleur social au foyer Sadi Carnot

Plan grand froid



Ce dimanche, c'est au tour de la Saône-et-Loire de se mettre en alerte. Compte tenu de la baisse prévue significative des températures la nuit prochaine (jusqu’à-9°C / température ressentie avec un vent de nord pouvant atteindre entre 40 et 50km/h), le département de Saône-et-Loire est placé en vigilance jaune explique la préfecture dans un communiqué.
Quant au département de l'Yonne, à la demande du préfet Jean-Christophe Moraud, les « maraudes » organisées à Auxerre et à Sens, habituellement une à 2 fois par semaine durant l’hiver, auront lieu quotidiennement au moins jusqu’au vendredi 2 janvier. Par ailleurs, les CCAS des villes d’Auxerre et de Sens organisent des accueils de jour. Ils constituent des relais vers l’accompagnement social, dans la journée, pour les personnes en grande difficulté sociale.


En période de froid et d’intempéries, il convient d’être particulièrement vigilant sur les conditions d’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes. Le strict respect des consignes ci-dessous est impératif pour éviter le risque d'intoxication, qui peut être mortel :
- N’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
- Ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, etc.) ;
- Aérez quotidiennement votre habitation et n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid ;
- N’utilisez jamais un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage...). Ces appareils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

Attention au monoxyde de carbone


Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore. Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue.
Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas de soupçon d’intoxication, il est recommandé d’aérer les locaux, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112

Le monoxyde de carbone cause, chaque année en France, presque une centaine de décès. Par ailleurs, le grand froid, le vent glacé, la neige sont des risques météorologiques qui peuvent être dommageables pour la santé (gelures, hypothermies, déclenchement de crises d’asthme et d’angines de poitrine, développement d’infections broncho-pulmonaires...). Leurs effets sont insidieux et peuvent passer inaperçus. Il faut donc redoubler de vigilance.

- Limitez les activités extérieures si vous faites partie des personnes à risque. Sauf nécessité impérative, évitez de sortir avec votre nourrisson en période de grand froid.
- Le froid demande des efforts supplémentaires à l’organisme, et notamment au coeur qui bat plus vite pour lutter contre le refroidissement.

- Si vous devez tout de même sortir à l’extérieur :

- Soyez particulièrement vigilants pour les nourrissons et les enfants. Evitez de placer votre nourrisson dans un porte-bébé, susceptible de comprimer ses membres inférieurs et d’entraîner des gelures. Il est préférable que votre enfant soit transporté dans les bras, un landau ou une poussette afin qu’il puisse bouger régulièrement pour se réchauffer.
- Adaptez votre habillement et pensez à vous habiller très chaudement.
- De plus, une vigilance accrue doit être portée sur les risques de chutes liés au verglas.



Il est demandé à la population de signaler par un appel au 115 toute personne visiblement en difficulté sur la voie publique.

A lire aussi

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus