Cet article date de plus de 6 ans

Fusion BFC : la Bourgogne et la Franche-Comté réunies totalisent 2,8 millions d'habitants

La Bourgogne et la Franche-Comté ne forment qu'une seule région depuis le 1er janvier 2016. La fusion de ces deux régions a donné naissance à un territoire de 47 800 km² peuplé de 2,8 millions d'habitants.
La Bourgogne et la Franche-Comté réunies totalisent à elles deux 2,8 millions d'habitants
La Bourgogne et la Franche-Comté réunies totalisent à elles deux 2,8 millions d'habitants

Le territoire constitué par la réunion de la Bourgogne et de la Franche-Comté comprend 2 816 800 habitants (au 1er janvier 2012), soit 4,4 % de la population métropolitaine.

A elles deux, la Bourgogne et la Franche-Comté :Seules deux communes dépassent les 100 000 habitants : la commune de Dijon est la plus peuplée (152 100 habitants), suivie de Besançon (116 400 habitants). 




Des dynamiques démographiques très différentes

Les dynamiques démographiques différent beaucoup d'un département à l'autre : ainsi, la population augmente dans le Doubs et la Côte d'Or et elle recule dans la Nièvre.

En dehors de ce clivage est-ouest, deux espaces se démarquent :
Entre 2007 et 2012, la Bourgogne et la Franche-Comté gagnent, à elles deux, environ 4 800 habitants par an, soit + 0,2 % chaque année (+ 0,5 % en France métropolitaine).
L’excédent des naissances sur les décès explique à lui seul la croissance de la population. Les mouvements migratoires sont en effet à somme nulle, les arrivées d’habitants compensant les départs vers d’autres régions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté aménagement du territoire fusion des régions politique réforme territoriale