• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Nous avons lu pour vous Charlie Hebdo

© AFP
© AFP

Le Charlie Hebdo dit « des survivants » est épuisé dans tous les points de vente de France depuis 10h ce matin. Revue d’articles et dessins du numéro 1178 pour tous ceux qui n’ont pas pu se le procurer.

Par Fanny Borius

Ce numéro de 16 pages est en vente pendant 2 semaines


Ce numéro 1178 du 14 janvier 2015 de Charlie Hebdo est historique. Aujourd’hui et dans les jours à venir, Charlie Hebdo sera le journal le plus lu en France. Ce matin, les Messageries lyonnaises de presse ont même annoncé un tirage à 5 millions d’exemplaires au lieu des 3 millions prévus dans un premier temps.

Jamais aucun journal en France n’avait rencontré un aussi grand succès : Lors de l'armistice du 11 novembre 1918, Le Petit Parisien avait été tiré à deux millions d'exemplaires. Le jour de la mort du général de Gaulle, en novembre 1970, France-Soir avait tiré plus de 2,2 millions d'exemplaires.

« Ce numéro est en vente pendant 2 semaines. Le prochain paraîtra mercredi 28 janvier » annonce Charlie Hebdo dès ses premières pages.


Un édito en forme d’appel à la laïcité 


Dans son édito dit « L’apéro », Gérard Biard, le rédacteur en chef de Charlie Hebdo, déplore que ses journalistes et dessinateurs se soient sentis « un peu seuls » et il se demande « Est-ce qu’il y aura encore des « Oui, mais » ? « Oui, nous condamnons le terrorisme, mais. Oui, menacer de mort des dessinateurs ce n’est pas bien, mais. Oui, incendier un journal, c’est mal, mais ». Gérard Biard rappelle que les millions d’anonymes qui sont descendus dans la rue ce week-end et qui ont proclamé « Je suis charlie » « doivent savoir que ça veut aussi dire « Je suis la laïcité ». 

Un journaliste revient sur les failles du dispositif antiterroriste


Laurent Léger, le seul homme de la rédaction à être sorti indemne de l’attaque au siège de Charlie Hebdo, signe une enquête sur l’antiterrorisme : « des trous dans le filet », titre-t-il. Parmi les problèmes évoqués : l’absence de mobilisation des hommes de la DGSI sur le terrain qui privilégient « écoutes, données satellitaires et autres joujoux électroniques », le manque de coopération entre la DGSI et les services d’espionnage extérieur…

La chienne Lila et le téléphone de Patrick Pelloux au coeur des chroniques des rescapés


Parmi les chroniques des rescapés, à noter celle de Sigolène Vinson qui signe un texte émouvant sur le chien de Charlie appelé Lila, un cocker roux, qui s’est baladé de chaises en chaises et de tables en tables pendant la tuerie, l’air de rien. Lila a été épargnée, « peut-être parce qu’elle est une femelle » conclut la journaliste.

Patrick Pelloux, le médecin urgentiste, chroniqueur depuis de longues années dans Charlie Hebdo, se demande pourquoi son ami Charb, qui devait venir dîner chez lui hier, ne l’a pas appelé. Est-ce son téléphone qui marche mal ? Et pourquoi il ne voit pas Cabu ? Où est-il ? Et pourquoi on parle tant de Charlie Hebdo ces jours-ci ? : « Le journal a du faire un truc incroyable, pour qu’ils aient une telle couverture », écrit-il. Et où est Mustapha ? Patrick Pelloux ne comprend pas pourquoi « c’est [s]a première chronique écrite en larmes ».  


Charb, Wolinski, Cabu, Honoré, Tignous sont dans le journal


Déterminé à ne pas trahir sa réputation de "journal irresponsable" et irrévérencieux, Charlie Hebdo publie d'anciens dessins des dessinateurs assassinés qui restent cruellement d'actualité. Les autres dessinateurs et dessinatrices de la rédaction ont également pris la plume. Même le dessinateur Riss, touché à l'épaule lors de la fusillade, a tenu à contribuer à ce numéro historique. Voici une sélection de ces dessins : 

Sélection de dessins du n°1178 de Charlie Hebdo




A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : la canicule fait craindre le pire aux éleveurs d'escargots

Les + Lus