Cet article date de plus de 6 ans

Charlie Hebdo : les vendeurs de journaux sont en rupture de stock

Si vous vouliez acheter le numéro dit "des survivants", il faudra patienter. De nombreux marchands de journaux ont été dévalisés très tôt ce mercredi 14 janvier 2015. Le journal sera finalement tiré à 5 millions d'exemplaires au lieu des 3 millions prévus au départ.


© Eric Sicaud




Il fallait se lever très tôt ce matin pour pouvoir acheter Charlie Hebdo. 
Dès 7 heures du matin, et parfois même plus tôt, il n'y avait déjà plus un numéro disponible dans de nombreux points de vente. C'était le cas notamment à la gare de Dijon. De nouveaux exemplaires arriveront dans les jours qui viennent, annoncent les marchands de journaux. 



"Les clients qui ont réservé seront servis en priorité. Mais, on n’est pas certain de pouvoir honorer toutes les demandes, même celles qui sont réservées dans la mesure où on ne connaît pas la dotation que nous allons recevoir", expliquait hier Gilles Bruyère, buraliste à Chalon-sur-Saône.



Ce numéro est très demandé en France et à l'étranger. L'hebdomadaire satirique est attendu dans une vingtaine de pays. Il a été traduit dans cinq langues.
Cet exemplaire, qui sort après l'attentat terroriste qui a décimé la rédaction, est fidèle à la ligne de Charlie Hebdo. Cette parution se fait sous l'œil réprobateur de certaines autorités musulmanes, qui y voient une "provocation".


Ce matin, face au succès de ce numéro, les Messageries lyonnaises de presse (MLP) ont annoncé que Charlie Hebdo sera finalement tiré à 5 millions d'exemplaires, au lieu des 3 millions prévus initialement. 


© Dalila Peltier
© Dalila Peltier
© Dalila Peltier

Le reportage de Sylvain Bouillot et Jean-François Guilmard. Montage : Chantal Gavignet.

durée de la vidéo: 02 min 04
Plus aucun Charlie Hebdo en kiosque



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentats de paris attaque au siège de charlie hebdo