Elections départementales : l’arrivée de la parité totale

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L. (infographie : Nathalie Zanzola)
A partir des élections départementales de mars 2015, on passera de 29 élues à 90 dans les quatre assemblées départementales de Bourgogne
A partir des élections départementales de mars 2015, on passera de 29 élues à 90 dans les quatre assemblées départementales de Bourgogne © Nathalie Zanzola

Les élections départementales (ex-cantonales) auront lieu les dimanches 22 et 29 mars 2015. Une des principales nouveautés est le fait que les candidats doivent se présenter en binôme composé d’une femme et d’un homme. En Bourgogne, le nombre d’élues va être multiplié par trois.

##fr3r_https_disabled##


Où en est la parité dans les départements ?

Année après année, loi après loi, la parité fait son chemin en politique.
Pour le moment, en France, les assemblées départementales comptent en moyenne 13,5% de femmes élues.
C’est le cas, par exemple, de l’Yonne où il n’y a actuellement que 5 femmes sur un total de 42 élus.

On trouve ensuite :
  • la Côte d’Or : 6 femmes (16,22%) et 37 hommes
  • la Nièvre : 6 femmes (23,08%) et 26 hommes
  • la Saône-et-Loire : 12 femmes (26,67%) et 45 hommes


Qu’est-ce qui va changer à partir de mars 2015 ?

A partir de mars 2015, la donne va changer par le biais du scrutin binominal mixte majoritaire à deux tours.
Dans chaque canton, les candidats se présenteront obligatoirement en binôme (un homme et d’une femme).

Conséquence : on passera de 29 élues à 90 dans les quatre assemblées départementales de Bourgogne, ce qui donnera :
  • Côte d’Or : 23 femmes
  • Nièvre : 17 femmes
  • Saône-et-Loire : 29 femmes
  • Yonne : 21 femmes

A noter que les deux candidats du binôme sont solidaires pendant l’élection, mais ensuite ils exercent leurs fonctions de façon individuelle.

De plus, afin d’assurer une parité totale au sein des assemblées, le candidat et son remplaçant doivent être de même sexe.
On fera appel aux remplaçants en cas de vacance pour tout motif autre que la démission d’office ou l’annulation de l’élection.

Chaque membre du binôme a son propre remplaçant qui ne pourra en aucun cas remplacer l’autre membre du binôme.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.