Dampierre-sous-Bouhy : l'enquête se poursuit après l'incendie des ateliers municipaux

Le bâtiment a été sérieusement endommagé / © F3Bourgogne
Le bâtiment a été sérieusement endommagé / © F3Bourgogne

A peine inaugurés, les ateliers municipaux de Dampierre-sous-Bouhy ont été la proie des flammes dans la nuit du mardi 17 au mercredi 18 février 2015. Jeudi 19, un chien spécialement dressé pour détecter la présence de certains produits a été envoyé sur place, pour épauler les enquêteurs.

Par Eric Sicaud

Dans la Nièvre, le petit village de Dampierre-sous-Bouhy est sous le choc après l’incendie qui a détruit partiellement les tout nouveaux ateliers municipaux. Le bâtiment venait d'être inauguré et l'unique agent municipal en avait pris possession au mois de janvier.
Le coût de sa construction avait suscité une petite polémique dans le village puisqu’il avait coûté 420.000 euros dans cette commune de 471 habitants (recensement 2012).

L'origine criminelle de l'incendie ne fait guère de doute. 
Pour s'en assurer, jeudi 19 février, les gendarmes ont notamment fait appel à un chien, dressé pour détecter la présence de produits accélérateurs d'incendie. D'autre part, ils enquêtent sur un lien éventuel entre cette affaire et l'incendie de plusieurs containers à verre qui ont brûlé la même nuit dans une commune voisine. 

Reportage de Régis Guillon et Fabien Madigou (montage : Pascal Rondi) avec les interviewes de :

  • Franck Bourgeois, employé communal
  • Brigitte Dekker, maire (SE) de Dampierre-sous-Bouhy
  • Chantal Reverdy, conseillère municipale d'opposition
  • Jean-Luc Prudent, commandant de la compagnie de gendarmerie de Cosne-sur-Loire
Incendie à Dampierre-sous-Bouhy
Les ateliers municipaux de Dampierre-sous-Bouhy, dans la Nièvre, ont été ravagés par les flammes. L'origine criminelle de l'incendie ne fait guère de doute.

 

Sur le même sujet

Les + Lus