Cet article date de plus de 6 ans

Semur-en-Auxois : la réélection de François Sauvadet dans son fief laisse peu de place au suspense

Ce nouveau territoire, avec pour chef-lieu Semur-en-Auxois, regroupe les anciens cantons de Semur, Précy-sous-Thil, Saulieu et Vitteaux. François Sauvadet devrait être réélu dans un fauteuil avec son binôme  Martine Eap-Dupin, tout aussi bien implantée que lui.


Une mission quasiment impossible 

Pour le compte de l’Union de la droite, le président sortant du conseil général (UDI) fait équipe avec Martine Eap-Dupin, la conseillère générale sortante (UMP) de Précy-sous-Thil.
Ces deux candidats sont extrêmement bien implantés dans l’Auxois : François Sauvadet y est élu invariablement conseiller général depuis 1998, Martine Eap-Dupin, depuis 1994.

C’est donc une mission quasiment impossible qui attend Christine Bécavin et Laurent Viette qui se lancent dans la bataille pour le compte de la gauche.
La première est proche des idées du parti de Corinne Lepage Cap 21, le second dirige la section Auxois-Morvan du parti socialiste.


De son côté, le Front national a aligné un binôme composé de Bernard Bonoron et Aurélie Clerc.
A 71 ans, Bernard Bonoron vient d’entrer en politique. Ce natif de Vitteaux est conseiller municipal FN à Dijon depuis les dernières municipales de 2014. Aurélie Clerc a 26 ans et vit près d’Epoisses.

Seule ombre au tableau pour François Sauvadet : la candidature (DVD) déposée par Marie-Andrée Coquille et Philippe Guyenot. Ce dernier est l’ancien maire de Semur-en-Auxois. Il a été battu lors des dernières élections municipales de 2014. Marie-Andrée Coquille est conseillère municipale dans le village de Saint-Martin-la-Mer.

Tous les candidats du canton 22 Semur-en-Auxois

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales politique françois sauvadet